Browsing Tag

impermanence

Accepter l’impermanence de la vie pour être heureux

Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement.” Bouddha.

 

En tant que grande nostalgique, accepter l’impermanence de la vie a été et est toujours un de mes plus grands challenges. La prise de conscience que les choses ne durent pas est souvent la cause d’une grande souffrance. Lorsque l’on vit un intense moment de bonheur et que cela change, on en souffre : abandonner des instants agréables pour autre chose, n’est jamais simple.

Les fleurs fanent, la jeunesse devient vieillesse, une rencontre peut finir en séparation, un gain peut entrainer une perte… Tous ces éléments sont facteurs de souffrance, car nous avons du mal à accepter ce changement continuel qu’est notre vie.

Car au fond lorsque nous réfléchissons, nous-mêmes, nos pensées, nos émotions, mais également les éléments extérieurs, n’ont pas de substance, car tout change à chaque instant. Cette intégration de la non substance est très présente dans le bouddhisme, ils l’appellent la vacuité, l’absence du soi

1. Le détachement matériel

Lorsque nous réalisons que rien ne dure et que tout cela n’a pas grande importance pour notre réalisation et notre bonheur, alors nous nous détachons davantage des biens matériels. Bien sûr je ne vous dis pas de tout jeter par les fenêtres, mais accepter l’impermanence permet de consommer moins et mieux. As-tu vraiment besoin d’une 21ème paire de chaussures ou combles-tu quelque chose ? Est-ce que la perte de ce petit bijou doit justifier cet état de colère (momentané oui, pendant des jours je ne suis pas certaine…) ? Prendre du recul sur cela permet de changer sa vision des choses et d’installer une sorte d’apaisement dans la consommation quotidienne.

2. Vivre mieux l’instant présent 

Accepte que le futur est passé, que tu ne peux rien y changer et que le futur n’est pas encore là, qu’il ne sert à rien de faire des suppositions. Lorsque l’on cesse de se projeter avant et après, on apprécie d’autant plus l’instant présent. Et vivre le moment présent est la plus grande source de bonheur car notre cerveau emmagasine davantage d’émotions et de souvenirs. Même si ce n’est pas simple au début, une gymnastique peut permettre de modifier ce comportement : à chaque fois que tu te sens ailleurs, regarde autour de toi, trouve la beauté dans chaque chose, essaye d’avoir de la gratitude dans tout ce que tu possèdes et comprends qu’une fois le moment passé, tout cela ne sera qu’un souvenir… Il serait dommage de ne pas en profiter n’est-ce pas ? 

3. Accepter ses émotions 

Reconnaitre l’impermanence c’est aussi reconnaitre le flot de nos émotions. Pourquoi être en colère de ressentir de la tristesse ? Pourquoi être triste de ne pas être très joyeux ? Se rajouter une couche émotionnel car nous en ressentons une autre est un vrai casse tête ! Alors respire, prend du recul, accueille cette émotion, car dans quelques minutes, heures ou jours… elle ne sera plus là ! Tes émotions ne te définissent pas, elles ne sont que de passage, comme tout le reste dans ta vie. Lorsque tu comprends cela, tu es davantage bienveillant envers toi-même et les autres (car eux aussi peuvent parfois te blesser), et la vie est d’autant plus belle

4. Vaincre la dépendance affective 

Accepter le mouvement de la vie te permettra également de te détacher de ton entourage. Intègre que ton partenaire amoureux est là, qu’il contribue à ton bonheur, mais que rien n’est figé et que tout peut changer d’un instant à l’autre. Bien sûr il peut partir, mais toi aussi ! Intégrer cette impermanence t’aidera à t’aimer autant que tu l’aimes, à nourrir l’autre sans l’étouffer et à rebondir si l’occasion se présente. Avec tes amis et la famille c’est la même chose : des amitiés s’effritent avec la distance, le temps et les occasions ; les générations plus âgées nous quittent et laissent la place aux plus jeunes. Comprendre le cycle de la vie et le mouvement des relations sociales permet avant tout de ne plus vivre à travers les autres mais bien de grandir grâce à eux, et non plus dans le besoin de ces derniers. 

5. Être plus épanoui

L’impermanence entraine son lot de surprises, dans le travail, les relations affectives, les activités… Lâcher prise et ne plus tout planifier à l’avance (car tout change tout le temps !) permet de laisser la place aux synchronicités et aux événements inattendus et heureux. Se détacher de son travail et de sa carrière est aussi source de bonheur, car au fond, s’attacher de trop près aux résultats et à son ascension vers la victoire est-ce bien source de bien-être ? Comprendre que la vie est en perpétuel mouvement et accepter que rien ne dure te permettra de ressentir une émotion de plénitude que tu ne retrouveras pas ailleurs, et que certains appellent l’éveil

Pour plus de lecture, découvre mon ebook My Spiritual Therapy !

Tu peux également me contacter pour un coaching 🙂

Cet article t’a plu ? N’hésite pas à le partager !