Browsing Tag

bonheur

2017 sera une belle année !

Comment je le sais ? Car je l’ai décidé. Effectivement 2016 a été une année de changement, de remise en question, d’épreuves, de difficultés pour beaucoup d’entre nous. Astrologiquement, nous sortons d’une année 9 (fin de cycle) pour entrer en année 1 (début de cycle). C’est le moment de se débarrasser de nos pollutions, ondes négatives, surcharges émotionnelles et de faire le mélange pour laisser entrer la lumière les amis ! 

boss-fight-free-high-quality-stock-images-photos-photography-flowers-bloom

Donner un sens à ce changement d’année 

Non le réveillon ce n’est pas juste des petits fours et du champagne. Lorsqu’il sera minuit, 2016 sera derrière nous et 2017 nous offrira 365 nouveaux jours d’expériences, d’amour et de joie afin que nous puissions grandir davantage. Il ne tient qu’à nous d’en faire bonne usage. Oubliez les bonnes résolutions et prenez le temps de faire une vraie et belle introspection de votre personne.

Si vous en êtes là aujourd’hui c’est que vous vous êtes fixés des objectifs tout le long de votre parcours et avez franchi les étapes au rythme auquel vous deviez avancer. Bravo ! Félicitez-vous. C’est le moment de faire un bilan, de lister toutes les choses pour lesquelles nous sommes remplis de gratitude, soyez conscient de tout le bonheur et les merveilles qui vous entourent !

Nous avons tendance dans notre société à nous faire parasiter par les informations, la radio, les expériences néfastes de nos collègues de travail, les malheurs de famille de nos proches, etc. L’idée n’est pas de fermer notre coeur à tout cela mais de prendre du recul et d’envoyer tout l’amour que nous pouvons à toutes les personnes que nous aimons. Vous verrez qu’envoyer cet amour est beaucoup plus efficace que de ressasser les malheurs et injustices du monde.

Définir vos objectifs pour cette année 

Là encore je ne vous parle pas de résolution bateau que vous ne tiendrez qu’une semaine. Je vous invite à écouter votre instinct et votre intuition. Que voyez-vous ? Avez-vous envie de changer d’emploi ? Êtes-vous heureux dans votre couple ? Voulez-vous travailler sur l’image que vous avez de vous-même ? Devez-vous couper le cordon familial ? Vous verrez que certaines choses viendront d’elles-mêmes et que l’exercice est plus facile que l’on ne le croit.

Et après vous allez me dire ? « On ne peut pas tout chambouler comme ça, faut pas déconner ». Sachez que votre ego, votre peur et votre souffrance viennent de s’exprimer. Si je pouvais vous souhaiter une seule chose pour cette nouvelle année, c’est de dompter ce trio infernal qui gouverne certainement trop votre vie, vous empêche de réaliser vos rêves et de laisser la place à votre enfant intérieur qui lui a envie de sortir de sa petite cage.

Alors bien sûr les choses se font progressivement, lorsque vous aurez décidé d’entamer certains changements, avec votre coeur et non votre tête, vos émotions seront en accords avec votre souhait d’évoluer. Vous commencerez à vous projeter et la loi de l’attraction s’occupera du reste.

Vous n’y croyez pas ? Tentez de réfléchir aux choses que vous avez mené à bien dans votre vie. Vous y étiez persuadé que cela arriverait n’est-ce pas ? Au fond de vous vous saviez que c’était le bon chemin ? Et ce qui n’a pas fonctionné ? Le vouliez-vous vraiment ? Cela ne vous a t-il pas permis d’aboutir à d’autres expériences qui vous conviennent davantage ? Vous commencez à comprendre.

Lâcher prise, inspirez, expirez

Lorsque vous commencez à vous projeter dans ce que vous souhaitez le plus au monde, vous serez motivés au début, vous allez y croire, et peut-être même que l’univers commencera à mettre des choses en place, à vous envoyer des signes très rapidement.

Malheureusement si comme une majorité de la population vous vivez avec un rythme effréné, sans prendre le temps de vous poser, que vous vivez à travers les expériences des autres, vos besoins de réussites professionnels, vos angoisses financières… L’univers risque également de le sentir.

Sachez que la loi de l’attraction fonctionne de manière simple, elle ne connait pas les mots « ne pas » ou « je vais arrêter de ». Elle n’entend que les pensées et les mots qui sortent de votre bouche. Donc si vous vous dites « mon métier est atroce je dois changer » elle va entendre « mon métier est atroce » et répondre « très bien j’ai compris ! » et rien ne changera. Par contre si vous verbalisez « je me vois déjà ailleurs, je sens que ce prochain poste est pour moi, je sens que cette voie s’ouvre à moi », alors l’univers va répondre « très bien je vous envoie ça ! ». Vous comprenez ?

La solution alors ? Lâchez prise et ayez confiance. Je sais ce n’est pas simple, mais si vous êtes d’accord avec tout ce que je viens de vous expliquer, alors vous comprenez que les choses arriveront simplement.

Je vous souhaite à tous une très belle année 2017, remplie d’amour, de tolérance, de réalisations personnelles, de créations et de bonheur. Je suis remplie de gratitude concernant votre évolution ainsi que la mienne, le monde sera de plus en plus beau je vous le garantie, car je décide de le voir ainsi. <3

 

Journal de bord Décembre 2016

En ce moment je rédige un peu moins d’articles, car il se passe différentes choses dans ma vie. Je me suis dit que cela pourrait vous intéresser que je vous en parle ici. Le mois de novembre n’a pas été facile pour vous comme pour moi j’ai l’impression. De plus avec l’entrée dans l’hiver, le changement d’heure et la nuit qui prend le pas sur la lumière très tôt dans la journée, ce n’est pas une période facile.

flowers

Mes cours de naturopathie

J’ai commencé les cours il y a maintenant 3 mois et je peux vous dire que j’en ai déjà appris des choses ! Naturopathie générale, constitutions, tempéraments, nutrition, respiration, hydrologie, exercices physiques, etc. Les profs sont merveilleux, captivants, avec de fortes personnalités et savent nous transmettre leur passion et savoir. Nous sommes 50 dans la classe (oui c’est beaucoup mais au fil des années le compte s’allège un petit peu), avec plein de profils différents et c’est plutôt rigolo. J’ai trouvé 4 amies en or avec qui je passe ces week-ends, nous partageons la même passion, nos coups de coeur, nos petits chagrins, nous nous soutenons, c’est très précieux et je suis reconnaissante de les avoir dans ma vie.

Ma santé toujours un peu ralentie

Voilà tout pile un an que l’on m’a diagnostiqué le syndrome de Parsonage et Turner. On m’avait annoncé une guérison longue et assez difficile et je commence à comprendre la portée de ces mots. Je pensais aller beaucoup mieux en octobre, et puis mes cervicales ont recommencé à être très fragile, mon dos est très noué, j’ai des difficultés à faire des efforts, je ne peux toujours pas faire de yoga… Je garde la patate car grâce à lui j’ai tout de même changé de vie, j’ai trouvé ma voie, alors je ne peux pas le détester ce syndrome. Mais parfois je vous avoue que j’aimerais pouvoir dormir sans avoir mal, ne plus prendre d’antidouleur, danser comme une folle en soirée. Ce n’est pas facile mais grâce à tout ce que je vis en ce moment je garde le cap !

Mon quotidien et mon temps libre 

Je viens de quitter mon ancien travail où j’étais Social media manager pour une chaine d’hôtels. Ma santé n’était pas au beau fixe, je ne m’épanouissais plus, le contexte était particulier alors j’ai suivi les signes. Je vais donc être un petit moment au chômage. Je prends le temps de me retrouver, de guérir, de savoir ce que j’ai vraiment envie de faire en attendant de pouvoir exercer en tant que naturopathe dans 3 ans. Je vais me renseigner sur de possibles stages en parallèle, le CDD, le statut auto-entrepreneur… Tout ce qui me permettrait de rester active tout en gardant un petit peu de temps pour moi et pour avancer à mon rythme. Je ne m’ennuie pas. Entre les séances de kiné, d’ostéopathie, l’hypnose, etc. Je rencontre de nombreux thérapeutes, je lis de nombreux livres, je vais à des conférences, je vois mes amis, et ça fait du bien.

Mon éveil spirituel 

J’essaye de ne pas vous assommer avec mes découvertes du moment, mais je m’intéresse énormément à l’énergétique, au chamanisme, aux philosophies spirituelles. J’ai rencontré des personnes formidables à des conférences, je vais faire des ateliers, des séminaires. Je ressens ce besoin de comprendre ce qui se trouve au fond de moi, ce qui a pu se retrouver coincé, pourquoi cette soudaine maladie inexpliquée, pourquoi je ressens certaines choses… afin de pouvoir réaliser complètement ma mission de vie, m’épanouir et être heureuse chaque jour. Je vous ferai certainement quelques articles à ce sujet car je suis en train d’explorer de nombreux sujets et cela pourra peut-être vous aider vous aussi.

Je vous souhaite une belle fin d’année, profitez de vos proches pendant les fêtes, soyez heureux, ne vous laisser pas rattraper par cette ambiance particulière et soyez optimiste et le coeur rempli d’amour pour entamer 2017 avec joie. <3

Faire des choix pour être heureux

Beaucoup de gens dans la vie n’aiment pas faire des choix. Peur de se tromper, d’aller dans la mauvaise direction, de blesser quelqu’un ou de se blesser soi-même. Pourtant faire des choix n’est ce pas ce qui détermine notre vie et donc notre bonheur ?

Beaucoup de gens se répètent souvent que ce n’est pas de leur faute s’ils sont malheureux, c’est à cause de leur santé, de leur travail, de leur environnement familial, de leur mode de vie, etc. Mais notre condition humaine d’Être conscient et réfléchi ne nous amène t-il pas par nature à choisir notre voie et non à la subir ? Je suis plutôt partisane de la première option, et je voulais en discuter avec vous en quelques points.

14610978_10154683980063836_6521871490526007256_n

Le choix de changer de travail 

Souvent lorsque nous écoutons les gens parler, le travail est souvent la cause première d’insatisfaction. Le système éducatif français étant fait de telle manière à nous demander ce que l’on veut faire dès le lycée, de faire des choix par défaut ou encore pour satisfaire nos parents. Mais ces choix sont-ils assumés quelques années plus tard ? Et si oui, l’idée que l’on se faisait du métier est-elle conforme à nos attentes ?

La plupart des gens et peut-être davantage ma génération (Y), se rendent de plus en plus compte que ce qu’on leur a vendu n’était pas ce à quoi ils aspiraient. Mais alors comment justifier des années d’études aux frais de papa et maman ? Comment accepter de rembourser un prêt qui au final ne « nous mène à rien ». Je pense qu’il faut déjà accepter que tout cela n’est pas vain et fait partie d’un chemin de réflexion que la vie nous a enseignée. Comment savoir que l’on aime pas un plat si on ne le goûte jamais ?

Mais le plus difficile sera alors d’accepter ce ressenti, d’écouter les messages de son corps et de son instinct. Nous sommes au travail 5 jours sur 7, pendant une quarantaine d’année… n’est ce pas la chose la plus importante qu’il soit ? Mais attention également à ne pas faire de choix impulsif irraisonné, nous avons tous besoin de nous loger et de nous nourrir, le mal-être peut parfois être intense et nous pousser à prendre des virages que nous pourrions regretter (j’ai voulu être soigneur animalier à une époque et quand j’y repense heureusement que je me suis calmée !).

L’important est de faire une pause dans notre rythme effréné, réfléchir, prendre du recul, analyser ce qui nous plait et ce qui ne nous plait plus, ce que l’on aime faire, les différentes options de formations, afin d’envisager un changement de poste, une reconversion ou qui sait… un voyage initiatique sabbatique.

Le choix de changer d’environnement social

Et lorsque je parle de cela, il peut s’agir de notre compagnon, notre cercle d’amis, ou certaines connaissances. Qui sait mieux que nous, le ressenti que nous avons envers certaines personnes ? Il n’est pas toujours facile d’accepter que notre meilleur ami depuis des années a évolué dans un sens que l’on ne comprend plus, que les déceptions s’enchainent et que le lien est brisé. Pas facile d’accepter que nos valeurs sont devenues trop lointaines de celles de notre groupe d’amis, qui nous juge sans cesse et ne nous rend plus vraiment heureux et en phase avec notre Moi intérieur. Et enfin, pas facile d’accepter que la personne avec qui l’on est en couple depuis des années ne nous convient plus et ne nous rend plus heureux.

Les raisons qui bloquent ces changements sont souvent les mêmes : peur se de retrouver seul, peur de blesser, peur de se blâmer ou de le regretter. Pourtant c’est aussi dans ces moments là que la vie nous envoie de profonds signaux que nous ne pouvons ignorer, ou que notre corps choisit de developper une pathologie pour nous avertir que notre esprit n’est plus en phase avec notre âme. Il ne tient alors qu’à nous de faire un petit pas et de couper le cordon pour entamer une libération…

Le choix d’améliorer sa santé 

La santé est souvent un allié de choix lorsqu’il s’agit de se créer des excuses. Je le sais j’ai longtemps utilisé différents maux pour me justifier de ne pas aller à certaines soirées, de ne pas m’engager dans certaines actions ou pour expliquer ma façon d’être à mon entourage. Le problème c’est qu’en utilisant les pathologies en notre faveur, cela finit toujours par se retourner contre nous. Répétez à quelqu’un tous les jours « tu es malade » et il finira par se convaincre qu’il est malade et certainement developper une vraie pathologie à terme.

De plus lorsque le corps nous lance de véritable signaux, des douleurs, nous avons alors deux choix : les ignorer et continuer tête baissée ou les amplifier en nous plaignant constamment de ces derniers. Je pense que les deux options sont mauvaises. Dans le premier cas c’est ignorer des appels de notre âme, de notre inconscient, qui essaye certainement de nous faire passer un message et nous remettre sur la voie du bonheur serait dommage, alors pourquoi l’ignorer ? Dans le deuxième cas, cela se rapproche de ce que j’énonçais précédemment, à force de se plaindre et d’avoir un discours négatif, l’esprit ne peut pas vous aider à guérir. Pourquoi pensez-vous que les placebos soient si efficaces ? Pourquoi pensez-vous que la méditation, la sophrologie et la pensée positive ont démontré de réels pouvoirs sur la guérison de pathologies lourdes ? Le pouvoir de l’esprit est bien plus puissant que vous ne voulez l’accepter…

Enfin lorsqu’une maladie se déclare, c’est aussi un signal du corps pour nous mettre en garde sur son mauvais fonctionnement. Là encore deux options : ignorer ou rechercher la cause. Souvent le problème viendra de l’alimentation, du mode de vie, du manque d’exercice, des toxines accumulées, etc. Il ne tient alors qu’à vous de prendre votre santé en main et d’entamer de profonds changements pour être mieux dans votre corps et donc par logique dans votre vie.

Le choix de faire un travail sur soi 

Enfin je voulais aborder quelque chose de plus abstrait, notre caractère, nos habitudes, nos bagages du passé, nos angoisses… Tout ce qui nous définit en tant qu’être humain unique, doté d’une âme, d’un cerveau et d’un corps. Le souci c’est que les 3 fonctionnent en alliance, et que lorsqu’un caillou vient s’immiscer dans un des rouages, la machine a du mal à redémarrer.

Là encore nous avons le choix : soit vous décidez que c’est comme ça et que cela finira bien par s’arranger tout seul et que vous ne voulez pas perdre de temps sur « des conneries de développement personnel » ; ou alors vous prenez le temps de faire un travail sur vous-même, de vous faire aider s’il le faut avec l’aide d’un thérapeute (en qui vous avez confiance c’est important), d’en parler avec un proche, ou encore votre famille.

Comme le disait Lao Tseu : « le bonheur n’est pas au bout du chemin, le bonheur est le chemin ». Le bonheur n’est pas une finalité, c’est quelque chose que l’on vit par petits bouts et au quotidien dans notre vie. C’est quelque chose que l’on peut décider de vivre à travers la méditation, le yoga, le sport, nos amis, les échanges avec les autres, le travail, le partage, le don de soi, l’art… ou que l’on peut rechercher toute sa vie en se fixant des objectifs tout au long du parcours qui ne nous satisferons jamais vraiment.

Tout cela est évidement mon point de vue, je ne donne aucune leçon et j’avais envie de partager ma vision des choses avec vous, car c’est aussi comme cela que j’avance sur le chemin du bonheur, en me remettant en question avec vous 🙂

Cet article t’a aidé ? N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest !

Mon petit guide pour le bonheur

Le bonheur, ce mot veut dire tant de choses et on le cherche tout au long de sa vie. On nous répète chaque jour qu’il « faut » être heureux, on se demande régulièrement « qu’est ce qui me rend vraiment heureux » et on essaye de faire le bonheur autour de nous tout en étant en paix avec nous même…

Ce concept du bonheur est propre à chacun et évolue tout au long de notre vie, mais je voulais tout de même vous donner quelques conseils que vous pourrez utiliser au quotidien, chacun à votre manière. J’accompagnerais également chacune des astuces par une citation qui me tient à coeur.

2016-05-16-17-32-001. Profiter de l’instant présent et des choses que l’on possède

« Il faut méditer sur ce qui procure le bonheur puisque, lui présent, nous avons tout, et lui absent, nous faisons tout pour l’avoir » Epicure 

2. Se faire plaisir sans culpabiliser 

« Le bonheur ne va pas sans plaisir » Aristote 

3. Savoir faire des choix et les assumer 

« Il n’y a point de vent favorable pour qui ne sait en quel port se rendre » Sénèque 

4. Décider d’être acteur de son propre bonheur et ne pas attendre que les choses se fassent seules

« Il est impossible que l’on soit heureux si l’on ne veut pas l’être ; il faut donc vouloir son bonheur et le faire » Alain

5. Accepter ses émotions et son caractère pour ne pas aller à l’encontre de Soi.

« Le bonheur le plus grand est la personnalité » Goethe

6. Reconnaitre ses qualités et défauts pour y puiser sa force

« Le bonheur dépend de ce que nous sommes » Schopenhauer

7. Cesser de se comparer aux autres et ne pas être jaloux (plus beaux, plus riches, plus minces, ect)

« Tu ne seras jamais heureux tant que tu seras torturé par un plus heureux » Sénèque

8. Faire de l’exercice et prendre soin de sa santé qui équilibrer son système hormonal

« Celui qui change son cerveau change sa vie » Hanson

9. Ne pas procrastiner sur des étapes clés de sa vie 

« Pendant que l’on attend de vivre, la vie passe » Sénèque

10. Penser aux autres et faire un don chaque jour (un sourire, une parole, une oreille attentive, un soutien financier, alimentaire, etc)

« Le vrai bonheur est indissociable de l’altruisme » Matthieu Ricard 

11. Prendre du recul face à une situation et l’inscrire dans une démarche qui va au delà de sa propre personne

« Ce qui tourmente les hommes, ce n’est pas la réalité mais les opinions qu’ils s’en font » Epictète 

12. Savoir se contenter des petites choses du quotidien sans attendre le bonheur ultime 

« Je suis heureux et rien n’en est à la cause » Christian Bobin 

13. S’entourer d’êtres chers et partager au quotidien

« Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage. » Albert Schweitzer

14. Contaminer les autres au quotidien de son bonheur sans vantardise 

« Être ouvertement heureux donne aux autres la preuve que le bonheur est possible. » Albert Jacquard

15. Savoir prendre des risques au bon moment 

« Il n’est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. » Périclès

16. Ne pas râler pour un oui ou pour un non

« Chaque minute de cafard vous prive de soixante secondes de bonheur. » Blas de Otero

17. Se satisfaire de ce que l’on possède sans en vouloir toujours plus

« Un obstacle au bonheur c’est de s’attendre à trop de bonheur. » Fontenelle 

18. Un malheur peut être source de bonheur, un signe, un tournant dans notre vie 

« Le malheur peut être un pas vers le bonheur. » Gilbert Cesbron

19. Se lever chaque matin avec le sourire

« Le bonheur n’est pas une destination, mais une façon de voyager. » Margaret Lee Runbeck

20. Ne pas se contredire et agir en fonction de ses valeurs

« Le bonheur c’est lorsque vos actes sont en accord avec vos paroles. » Gandhi

21. Se détacher des discours marketing et de l’hyper-consumérisme

« Le succès c’est d’avoir ce que vous désirez. Le bonheur c’est aimer ce que vous avez. » H. Jackson Brown

22. Être réaliste 

« Tous les hommes font la même erreur, de s’imaginer que tous les voeux se réalisent » Léon Tolstoï

23. Méditer  

« Le bonheur intérieur tu dois le construire toi-même » Kaspar Lavater 

24. Être reconnaissant chaque jour de ce que l’on vit

« Rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux » Marc Aurèle

25. Ne pas blâmer les autres

« Vous êtes responsable de votre bonheur. Vous seul et personne d’autre » Svâmi Prajnânpad

26. Ne pas se mentir à soi-même pour les autres  

« Le bonheur c’est d’être heureux, pas de faire croire aux autres qu’on l’est » Jules Renard

27. Ne pas attendre trop de son entourage et ne pas être trop exigeant pour ne pas être déçu 

« Le bonheur c’est mieux de ne pas l’attendre trop de autres » Pierre de Grandpré

28. Savoir saisir des opportunités dans chaque instant 

« L’idiot va chercher le bonheur au loin, le sage le cultive sous ses pieds » Oppenheimer 

29. Ne pas être insatisfait et malheureux à chaque obstacle qui se présente

« N’attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites, décide de vouloir ce qui arrive et tu seras heureux » Epictète 

30. Accepter que nous n’avons pas le contrôle sur tout 

« Il n’y a qu’une route vers le bonheur, c’est de renoncer aux choses qui ne dépendent pas de notre volonté » Epictète

En espérant que toutes ces belles pensées vous aideront à être heureux, bien dans votre vie et à avoir le sourire aux lèvres. 🙂

Pensées positives #1

Chaque mois j’ai décidé de vous faire une sélection de pensées positives en français et anglais afin de vous aider à être heureux, relativiser et avancer de façon constructive dans la vie.

d36d469c134c143dd33fc0cfe266b313

 

d1381e88c85cb7516c2d1fa521c73857

 

9c9dafbec0752b6373b38f3a086b3cf5

 

5be268e9343be65515235039e1118e84

 

c6ca5709d064b30c288c6d48ca9e6aea

 

3f15ef5e36956dc887951a1b188f44d2