Browsing Category

Spiritualité

Pleine Lune du 3 décembre 2017

Décembre est un mois important en astrologie car il marque la fin de l’année avec l’avènement de nombreux changements. Ces derniers nous aident à nous donner une nouvelle énergie et perspectives pour l’année à venir.

 2017 a porté le thème des nouveaux commencements, cette Pleine Lune sera le point final de cette énergie.

Cette dernière Peine Lune de 2017 tombe dans le signe aérien des Gémeaux le 3 décembre et le même jour Mercure devient rétrograde. Cette Pleine Lune est aussi une Super Lune, ce qui signifie que son énergie sera amplifiée.

S’il y a des choses à entendre ou même des secrets qui ont besoin d’être révélés, cette Pleine Lune les mettra en lumière afin de voir la vérité. Quelles que soient ces vérités, elles seront bénéfiques pour notre évolution, alors soyons ouverts et n’ayons pas peur de la libération.

Avec Mercure est rétrograde, il va être très important de réfléchir avant de parler, le discernement sera plus difficile, le détachement également et l’ego pourrait entrer dans la danse.

Cette lunaison nous invite à plus d’engagement dans tous les domaines, certes avec précaution mais sans restriction. Car, malgré les changements proposés par les circonstances, il sera capital de garder le cap sur nous-même et de rester « notre » priorité.

L’envie d’avancer, de vivre différemment se fera sentir aussi de manière plus insistante, comme une pulsion irrésistible devenue évidente. En fait, devenir soi, se révéler et se dévêtir enfin de ce personnage illusoire façonné par les obligations et croyances.

Certains pourront sentir une dynamique enthousiaste mais bousculante, le mouvement est à l’honneur avec des opportunités de mutation importante pour nous permettre d’envisager d’autres options dans les différentes orientations de la vie : de nouveaux horizons, une nouvelle vision.

La communication reste capitale dans cette configuration lunaire, s’ouvrir et partager : développer nos capacités de communiquer librement et améliorer notre façon de nous relier aux autres, de les côtoyer : il sera temps de se parler vraiment.

Cette Pleine Lune nous invite à clarifier le mental, à mettre de l’ordre dans nos pensées limitantes et à faire enfin ce bilan réaliste que nous nous appuyons sur un tas colossal de fausses croyances, de culpabilités, de résistances qui nous empêchent d’avancer.  Une grande honnêteté vis-à-vis de soi sera alors requise, assortie d’une bonne dose d’humilité pour accepter de faire face aux obstacles que nous avons-nous-mêmes construits. 

Message intuitif : 

Novembre n’a pas été tendre avec ton coeur. Je sais que tu as l’impression de faire deux pas en avant et un pas en arrière ces dernières semaines, te sentir un peu coincé ou stagnant.

Ce processus entre l’ancien et le nouveau a été difficile pour toi et peut-être entraîné d’énormes changements dans ta vie, mais cette énergie va maintenant s’apaiser pour laisser place à de belles choses tu sais.

Quelle direction souhaites-tu donner à ton existence ? Et avec quelle intensité ?
Ces questions te bousculent parfois.

Mais ressens au fond de toi que ces renouveaux positifs te permettront de positionner tes choix et de savoir ouvrir les yeux sur tes propres résistances.

Il est venu le temps de de célébrer ce que tu es devenu et de te féliciter pour ces nouvelles étapes ainsi que tout ce que tu as accompli jusqu’à maintenant. Célèbre ta vie, chante ta vie, danse ta vie, tu es incroyable et tu as tant évolué cette année.

Peut-être que ce nouveau départ n’était pas ce que tu attendais, mais l’univers sait ce qui est bon pour toi. Toujours. Tout ce qui t’est envoyé est une leçon de vie et même si parfois cela te semble injuste ou douloureux, rappelle-toi que tu es ici pour apprendre, grandir et vivre toute cette magie que le monde a à t’offrir.

Relie-toi aux autres, aime-les, ne les jalouse pas. Offre leur ton aide, sans rien attendre en retour. Aime le coeur ouvert, sans demander de combler tes blessures. Et lorsque ton ego surgit, parle-lui avec douceur : « Tu n’as plus à avoir peur, tout ira bien, nous sommes incroyables nous aussi, nous méritons le bonheur et il n’y a plus besoin de porter ces masques pour le montrer au reste du monde ».

Douce Pleine Lune à toi belle Étoile.

 

Rituel pour cette Pleine Lune : 

Allume une bougie blanche, place un petit bol d’eau et purifie ton espace avec de la sauge ou du Palo Santo (ou de l’encens si tu n’en as pas). Place-toi en ton coeur, prends plusieurs grandes respirations et ressens ton esprit agité s’apaiser.

Prends une feuille de papier et note chaque mois de 2017. En face, écris un mot qui te vient pour faire le bilan de ce que tu as vécu. Intègre les pensées et émotions qui te viennent. Puis lis ce message à haute voix :

« Je pardonne et abandonne les choses que je pensais devoir faire, et celles qui ne se sont pas déroulées comme je le souhaitais. Je crois que tout ce qui s’est déroulé est pour mon bien et le bien de l’Univers. Je me pardonne. Je me libère. Je m’aime. »

Reste quelques minutes pour te connecter à tes sensations et intégrer ces paroles.

Prends une seconde feuille et rédige en face de chaque mois passés de cette année, les réussites et évolution personnelles que tu as vécu. Tout ce qui t’ont permis de devenir meilleur et d’améliorer ta vie. Puis lis ce message à haute voix :

« Je me célèbre pour l’année écoulée et tout ce que j’ai accompli. Je suis fier de moi-même pour tout ce que j’ai accompli et je sais que je suis exactement là où je dois être »

Conserve quelques minutes de gratitude pour remercier toutes les personnes qui t’accompagnent au quotidien et tout ce que tu possèdes de merveilleux dans ta vie.

Puis éteins la bougie et termine ton rituel.

 

Tu souhaites en savoir plus sur les cycles lunaires ? Retrouve mes petits guides sur la Lune ici 🙂

Découvre également les Moon Lodge que j’organise à Paris.

 

Qu’est-ce que la Spiritualité ?

Vous êtes de plus en plus nombreux autour de moi à me poser ces questions : « comment être plus spirituelle ? », « qu’est-ce que la spiritualité ? », « par où commencer ? », « ça fait peur ces trucs de gourous »… Et je me suis rendue compte au fil des mois et de mes expériences que la notion de Spiritualité n’est pas toujours bien comprise et travaillée selon moi. J’avais envie de te partager ma vision et mon ressenti afin de mettre aux tapis quelques idées reçues. Ce n’est pas une définition universelle mais seulement celle que je cultive. 

Pour moi la spiritualité est une connexion avec le monde qui nous entoure. Que ce dernier soit visible ou invisible, matériel ou immatériel, concret ou abstrait. Cela implique de se relier à soi-même autant qu’aux autres. Être capable de se connecter à son intuition tout en se reliant avec le coeur.

L’amour est la base de toute évolution. Si tu vis avec bienveillance envers toi-même et les autres, alors tu seras quelqu’un d’éveillé et de sage. Si tu te contentes d’accumuler les lectures et formations dans différents domaines, tu seras certes très cultivé, mais la connexion se fera beaucoup plus difficilement.

La Spiritualité n’est pas quelque chose d’intellectuel. Oui il te sera toujours possible d’apprendre le Tarot, l’Astrologie, la méditation, la visualisation… Mais si tu n’apprends pas à lâcher prise et à ressentir émotionnellement ce lien que tu entretiens avec ce qui t’entoure, il te sera difficile de te protéger et de savoir comment mettre en place concrètement les choses que tu apprends dans ta vie.

Être spirituel c’est cultiver la gratitude envers le Monde et nos expériences, accueillir chaque évènement comme un enseignement, chaque personne que l’on rencontre comme un guide qui nous apprend et révèle des parties de nous-même. C’est comprendre qu’il est important de s’élever, de percevoir les choses subtiles et les éléments que nous ne sommes pas encore capables d’expliquer. Mais également vivre son incarnation, son travail, ses finances, ses amitiés, son couple…

Pour trouver cet équilibre en toi, il est important de méditer, de t’offrir des instants de solitude, de calme, d’introspection… pour élever ton esprit, mais également ne pas négliger ton corps. Être ancré passe par le physique et pour ne pas être constamment « perché » et dans sa tête il est impératif de cultiver des activités telles que la marche dans la nature, les techniques corporelles, le sport, les massages… Tout ce qui te permet de ressentir ton enveloppe physique !

Lorsque l’on se lance à corps perdu dans tout ce qui touche à la Spiritualité, on peut vite se retrouver avec la tête qui tourne. Les chakras, les cristaux, les énergies, le trantra, la numérologie… Tous ces outils puissants et curieux nous permettent de révéler des parties de nous-même, et c’est toujours très excitant, car notre âme aime se retrouver et l’ego s’en retrouve souvent flatté. Ce sont des clés qui te permettent d’ouvrir certaines portes vers ton cheminement. Mais il est également important de comprendre que tout cela n’a de sens que si tu prends conscience de ta responsabilité, de tes choix, de ton libre arbitre et de ta capacité à diriger ta vie.

Tu ne pourras jamais te transformer ou guérir en allant voir un astrologue. Tu ne pourras pas évoluer si tu te contentes de t’en remettre à un médium. Tu ne peux pas grandir si tu ne fais que tirer des cartes chez toi tous les jours. Ta prise de pouvoir et ton évolution, elle se fait en toi. En te confrontant au monde, en faisant confiance, et étant blessée, en osant et en tombant, en créant tes propres expériences afin de ressentir leur impact dans ta vie.

Alors par où commencer ? Laisse-toi porter par ce qui te parle le plus. Ton âme sait reconnaitre ce qui est bon pour ton évolution. Si quelqu’un te parle de quelque chose d’incroyable, cela ne le sera peut-être pas pour toi. Si au contraire tu te sens attirée vers une personne ou une expérience particulière, alors fais-le. Tout est parfait. Rien n’arrive pas hasard.

Ce qui illustre le plus selon moi la Spiritualité, ce sont les synchronicités. C’est une coïncidence qui n’en est pas une. Lorsque quelque chose vient à toi alors que tu le recherchais pile à ce moment là. Que tu rencontres une personne qui t’apporte la solution dont tu avais besoin. Quand tu tombes sur une opportunité qui résonne pile avec tes envies. Pas besoin d’être à Poudlard pour ressentir la magie car elle est déjà là.

Si tu penses que tu as besoin de don où d’être quelqu’un d’exceptionnel pour être spirituel tu peux ôter cette pensée de ton esprit. Nous sommes tous des êtres spirituels, nous avons tous la capacité de nous connecter à notre coeur et à développer nos perceptions. Encore une fois, il ne suffit qu’une bonne dose d’amour et un soupçon de lâcher prise.

Tout est déjà en toi.

Ouvre tes yeux. Ouvre ton coeur.

 

J’ai écris cet article au fil de ma plume, n’hésite pas si tu as des questions ou des remarques je serai ravie de partager avec toi 🙂 

Tu peux aussi découvrir mes ebooks et consulter ma page accompagnement si tu en ressens le besoin.

Pleine Lune du 4 novembre 2017

Ce samedi 4 novembre, le Soleil en Scorpion sera en opposition à la Pleine Lune en Taureau. Nous ressentirons le contraste entre leterre à terre Taureau, pratique et pacifique face à l’émotif Scorpion, transformateur et orienté vers la crise.

Cette Pleine Lune nous invite à l’épanouissement émotionnel à travers les choses simples et tangibles de la vie, mais attire également notre attention sur les complexités, les questionnements et les mystères de l’Univers.

Les énergies seront passionnées, créatives et mûres avec des possibilités d’expériences et d’apprentissage. Le doux Taureau nous invite également à percevoir l’abondance de ce que nous avons déjà autour de nous, à ressentir la gratitude et la joie dans chaque chose.

Avec une place forte de Vénus couplée à Neptune, les thématiques amplifiées seront également l’amitié, l’amour et la romance, mais à condition de conserver un esprit patient, ouvert et flexible. Nous aurons aussi la possibilité de nous connecter davantage à notre intuition et étendre notre conscience universelle afin de se sentir connectés au reste du monde.

Cette Pleine Lune est définitivement axée vers le Féminin et la sensualité qu’il ne faudra pas refouler mais bien libérer et habiter pleinement afin de créer de nouvelles passions ou de briser des liens qui n’ont plus lieu d’être.

Message du mois :

L’heure est venue de rendre les armes et d’ôter ton armure. Tu n’as plus besoin de te montrer forte pour survivre dans ce monde que tu penses cruel. Tu n’as plus besoin de cacher ton sourire derrière un masque de fermeté pour t’affirmer et prendre ta place. Tu n’as plus besoin de porter toute ta lignée familiale de femmes fortes ou au contraire brimées. Et tu n’as définitivement plus besoin de refouler ta féminité pourtant si sacrée pour habiter toute ta puissance.

L’heure est venue ma soeur lunaire de te révéler. Tout ce que tu croyais vrai et immuable peut maintenant changer. Tout ce que l’on t’a enseigné auparavant n’est pas forcément ta vérité. Tes croyances ont été façonnées et peuvent être démantelées. Tu n’as plus à te cacher pour exprimer ce que tu es et ce que tu portes en toi. Il est l’heure de te lever et te reconnecter à ta propre vérité.

Peut-être que tu te sens appelée en ce moment à te reconnecter aux autres autour de toi. Que ce feu en ton foyer ne demande qu’à être alimenté avec douceur et bienveillance. Toutes les femmes traversent aujourd’hui les mêmes épreuves tu sais. Alors plutôt que de les juger, de les regarder envieusement ou encore de te sentir inférieure, prends les par la main et demande leur de t’enseigner leur médecine personnelle.

Il est l’heure d’élever ton féminin au même rang que ton masculin. D’accueillir et d’aimer ton/ta partenaire sans lui demander de combler tes blessures. De l’accepter dans son entièreté comme tu dois accepter la tienne. De t’unir à lui/elle dans une énergie de compassion et d’évolution. Tu sais qu’il n’est qu’un miroir de toi-même, que ces reflets ne sont que des images de ce que tu portes en toi.

Si l’image dans le miroir ne te plait pas, que fais-tu ? Changeras-tu de miroir ? Ou choisiras-tu de changer ta propre image ? Car ce qui se reflète réellement face à toi, n’est autre que ta propre perception de toi-même.

Il est venu le temps de t’aimer.

D’aimer ce monde qui t’entoure.

Car lorsque tu t’aimeras d’un amour inconditionnel et sans jugement, le monde s’offrira à toi tel un merveilleux lotus endormi depuis des années, qui ne demandait qu’à s’ouvrir et briller.

Amour.

Découvre mes petits guides sur la Lune.

Illustration.

5 jours de retraite à l’Institut Karma Ling

Fin Septembre 2017 j’ai passé 5 jours dans le centre Karma Ling, un endroit merveilleux où j’avais envie de me ressourcer et de me couper du monde pendant quelques temps. J’ai effectué cette retraite pour faire le point, sortir de ma zone de confort et renforcer mes bases en méditation et enseignements bouddhistes. Ce fut une expérience remplie de diverses émotions, riche en introspection et prises de conscience personnelles. Je vous raconte tout ici.

Quel est ce lieu magique ?

Le Domaine d’Avalon est un écosite pédagogique au cœur de la forêt savoyarde. Ancré dans la tradition bouddhique, ce lieu véhicule les valeurs universelles d’harmonie, d’interdépendance et d’attention à l’environnement. Trois structures s’y trouvent : l’Institut Karma Ling, les centres de retraite Garuda Ling et l’Université Rimay Nalanda.

L’Institut Rimay Karma Ling est un lieu d’enseignement, de transmission et de pratique de la tradition du Bouddha. Ils proposent également depuis peu des retraites et initiations à la Pleine Présence sans insister sur les notions bouddhistes mais afin de mettre la pratique au plus grand nombre.

Les centres de retraite Garuda Ling se trouvent au-dessus de l’Institut, afin de se retirer sur une courte ou moyenne durée dans le silence, la contemplation et l’intégration. C’est également ce centre qu’intègre les futurs lamas pour la traditionnelle retraite de trois ans.

L’Université Rimay Nalanda offre une instruction sur plusieurs années, aux enseignements du Bouddha. L’Université propose également différentes formations sur les arts et sciences traditionnels. J’ai croisé quelques étudiants, bénévoles également sur le site, toujours le sourire aux lèvres.

La maison de la Sagesse

Comment s’est déroulé mon programme ? 

Je suis arrivée le samedi matin à la gare de Pontcharra sur Breda, à 4h de Paris après un rapide passage par Lyon. La douce Sophia m’a récupéré à la gare et nous avons fait 30mn de voiture pour arriver à l’Institut. Dès mon arrivée je me suis installée dans un premier chalet puis j’ai filé à la maison de la Sagesse pour le début du week-end d’introduction au Dharma.

Ces deux jours ont été dédiés aux bases de l’enseignement bouddhiste, à la méditation de Pleine conscience sous diverses formes et aux échanges autour de l’individualité et des pensées. Le Lama enseignant était bienveillant, humble et très sympathique avec une approche légère mais sérieuse.

Chaque repas se passait en silence les 20 premières minutes. J’ai été très déstabilisée par l’ambiance calme et solitaire qui règne dans ces moments là mais après quelques repas j’ai fini par m’habituer et apprécier ces instants de présence à Soi.

Le reste de mon séjour s’est intégré dans le programme de la Retraite continue, qui s’articule du lundi au vendredi mais que l’on peut intégrer et quitter à tout moment. Après le petit déjeuner de 8h, nous avions une séance de 45mn d’exercices corporels doux, puis une heure de méditation guidée et d’instructions. Chaque instruction journalière s’articulait par thème : la pleine présence au souffle le lundi, la présence ouverte le mardi et la présence bienveillante « accueillir-offrir » le mercredi. Puis la journée continuait avec une heure de présence méditative silencieuse, le repas du midi, suivi d’activités participatives pour contribuer au fonctionnement du site : la cuisine, le jardin ou les pièces communes. Ce sont des moments privilégiés pour créer du lien avec les bénévoles et les autres pensionnaires.

L’après-midi débutait avec une nouvelle heure de méditation silencieuse (assise et marche) puis une heure d’échanges sur la journée et de quelques pratiques supplémentaires guidées. Je n’ai pas fait toutes les méditations silencieuses mais lorsque je m’y suis tenue, j’ai été surprise de mon évolution à chaque fois : moins de douleurs au dos, moins de pensées, plus de présence et moins d’ennui.

La fin de journée me permettait de lire tranquillement dans ma chambre (j’ai changé d’hébergement le 2ème jour car nous étions moins nombreux) et nous avions la possibilité d’assister à la méditation rituelle et quotidienne de 19h où les pratiquants méditaient en groupe, chantaient des mantras et faisaient résonner tambours et timbales.

Puis nous prenions le repas le soir à 20h et j’allais me coucher relativement tôt fatiguée de ces journées pourtant si reposantes.

La maison de la Sagesse

Qu’ai-je appris sur le Dharma ?

Le Dharma est l’enseignement bouddhiste de base et regroupe les dimensions philosophiques, sociologiques, spirituelles, phénoménologiques, etc. Il permet de comprendre les phénomènes et réalités « ce que je suis, ce que je vis », leurs illusions et leurs réalités, ainsi que la réalité fondamentale ultime.

Le Dharma nous enseigne que nous vivons 2 types d’expériences à travers deux natures opposées : notre réalité habituelle, centrée sur soi, égocentrique, de notre quotidien, avec nos frustrations et malaises face à l’appréhension de l’autre. Et notre nature fondamentale, un état naturel de l’esprit, non duel, où la limite en moi et l’autre s’estompe pour laisser place à la plénitude et complétude.

Cet enseignement prend pour piliers les 4 nobles réalités :

1/ Tout le monde souffre : de désordres physiques, de l’impermanence et de l’existence même.

2/ L’origine de cette souffrance provient des 4 voiles créés par notre individualité : l’ignorance, les propansions fondamentales qui scindent notre vision du monde en deux, notre relationnel (donnant ainsi naissance aux 3 poisons que sont l’attraction, le rejet ou l’indifférence) créant ainsi les 6 passions destructrices, qui donnent elles-même naissance à des états de perturbations (avarice, colère, jalousie…).

Ce sont l’action de ces états par notre corps, notre esprit et notre parole qui nous emmènent à créer des actes et agissements qui engendrent de nouveaux éléments à intégrer et que nous devons appréhender sous forme de « karma ». Cette boucle infinie s’appelle le Samsara et ce sont nos réactions face au monde qui nous entoure qui permet d’alimenter ou de stopper ces réactions en chaine.

3/ L’harmonie est possible, elle s’appelle le Nirvana et s’oppose au Samsara. Elle n’est possible que dans le relâchement et l’ouverture dans nos réactions.

4/ Le chemin ou la voie qui mène à la libération à travers le triple apprentissage : la conduite éthique, la méditation et l’expérience profonde ainsi que la compréhension.

Le grand Temple

Qu’ai-je appris sur la méditation ?

J’ai toujours eu l’habitude de méditer les yeux fermés, souvent avec une musique de fond et parfois avec une bougie. Mais pendant ce séjour j’ai pu expérimenter la vraie méditation de pleine présence les yeux ouverts et ce n’est pas du tout la même chose.

Il existe plusieurs façon de méditer : le regard panoramique ouvert, l’attention posée sur un objet mais sans fixer, en se focalisant sur les sons, en étant centré sur sa respiration, en marchant… Toutes ces techniques ont une seule et même ligne directrice : revenir à l’instant présent lorsqu’une pensée se manifeste (et il y en a des tonnes c’est normal !) toujours pour habiter son corps pleinement et faire baisser petit à petit ce voile de la dualité.

Au début j’avais du mal à lâcher prise, j’ai eu également très mal au dos les deux premiers jours, je me posais beaucoup de questions… Mais au fil des pratiques mon corps s’est détendu, j’ai appris à revenir sur le souffle lorsque les pensées ou la torpeur surgissaient et je me suis retrouvée apte à tenir une heure assise sur un coussin sans bouger alors que je ne m’en serais jamais crue capable !

Comment ai-je vécu la retraite ?

Mon expérience étant très personnelle je souhaitais tout de même partager avec vous mes quelques pensées griffonnées dans un carnet au fil de la retraite. Ce sont des textes bruts et intimes mais peut-être que cela résonnera en vous suite à une expérience ou vous donnera envie à votre tour de vous lancer.

Jour 1

« Ce que j’avais projeté est arrivé, j’avais peur de me retrouver dans une cabane hostile, froide avec beaucoup de monde et peu de confort. Devinez quoi ? Bingo. Pourtant ce lieu est merveilleux, il y règne une sérénité indéfinissable et moi je suis là à me plaindre des toiles d’araignées et du froid. Je ne sais pas si c’est le changement d’habitude ou encore toute cette méditation mais je ressens en véritable vide en moi et j’ai le vertige.

Et puis ce silence. Pendant les repas, la méditation, dehors… Ce silence que je souhaitais si fort a fini par transformer le lâcher prise en bouffées d’angoisse. De plus, la digitale detox n’est pas simple, en plus de cette FOMO (Fear Of Missing Out, la peur de rater quelque chose) qui elle est finalement depassée, je ne peux pas échanger avec ceux que j’aime, ma source d’apaisement et de bonheur. Est-ce que tout le monde va bien ? Est-ce qu’ils pensent à moi ? Pourquoi est-ce que mon cerveau me ramène ces questions inutiles alors que je suis venue faire le vide en moi ? À croire que la sérénité dont je jouissais jusqu’à maintenant dans mon quotidien n’était qu’une illusion. Mais tout n’est qu’illusion. J’attends la suite. »

Jour 2

« Mon ego dit « plus jamais » mais mon âme dit « encore » concernant cette retraite. Cette angoisse ressentie hier soir vient sûrement du fait que la jeune fille avec qui je suis est partie ce soir, comme d’autres pensionnaires. De m’être adaptée et habituée à une nouvelle situation depuis mon arrivée me rassurait,  or demain tout change de nouveau. C’est donc cela la souffrance liée à l’impermanence, je suis en plein dedans.

J’ai ce réflexe de chercher du réseau sur mon téléphone dans ma nouvelle chambre où je suis seule, pour savoir si on pense à moi, si je ne rate rien. Je pense que la solitude a ce pouvoir de réouvrir les blessures d’abandon que je pensais avoir guérie. Le lâcher prise quand à lui me montre que je ne contrôle pas tout, comme si tous les mécanismes que j’avais mis en place jusqu’à maintenant n’étaient qu’une illusion. Et ce silence ! Pas une voiture, pas un bruit, je peux presque entendre les battements de mon coeur… Je suis comme une petite enfant face à un mur, qui ne sait pas si elle doit l’escalader, le contourner ou simplement le regarder. »

« C’est fou comme nous sommes des êtres sociaux (et particulièrement moi). J’ai rencontré en allant diner une jeune femme et instinctivement je lui ai proposé des indications, elle a ressenti mon ouverture et est venue s’assoir avec moi à table, j’étais ravie. Et c’est en commençant à discuter (après les 20mn de silence) que je me suis rendue compte qu’elle traversait les mêmes doutes, la même solitude et le même besoin de créer du lien. Nous avions toutes les deux pensé à partir plus tôt dans un moment de profonde solitude… Je me sens mieux, c’est bête et si simple mais avoir quelqu’un avec qui échanger me remplit de joie. »

Jour 3

« Je me rends compte que je suis beaucoup trop active à Paris, le fait de lâcher ici me permet d’avoir l’esprit plus clair, j’ai envie de profiter davantage de mes proches, de refaire du yoga, de lire les livres qu j’accumule… Être passive et accueillir fait beaucoup de bien, je me rends compte que la méditation est comme toutes les pratiques, on peut s’améliorer. Je me retrouve beaucoup moins parasitée par mes pensées que je ne l’aurais soupçonné. »

« Je commence à comprendre quels sont mes besoins pour être heureuse : un minimum de confort et des liens sociaux. Le simple fait d’avoir retrouvé une chambre correcte, de m’être lavée les cheveux et d’avoir discuté à table avec deux personnes a suffi à enlever cette boule d’angoisse qui ne me quittait pas, c’est fou ! Il aura fallu seulement 3 jours pour traverser une multitude d’émotions. »

Jour 4

« Réveil patraque, mal à la gorge et la sensation que mon corps me fait la gueule. Je ne vais pas me laisser abattre si facilement : un doliprane, un coup de spray Propolis, de la menthe poivrée et je file au cours d’exercices corporels que j’ai plutôt bien vécu ! Comme quoi le pouvoir de l’autopersuasion et de la pensée positive n’est plus à prouver. Je commence à m’habituer au calme et à la solitude, c’est maintenant quand je pense à ce que je dois faire à Paris que les bouffées d’angoisse réapparaissent alors qu’à l’arrivée c’était l’inverse… Un comble ! « 

« J’ai envie de pouvoir retrouver ce calme en moi à Paris. Je n’ai pas regardé mon flux habituel sur les réseaux sociaux et je le vis très bien, mieux même. Je ne me compare plus, je suis heureuse du développement de ceux qui m’entourent et j’ai moi aussi envie d’évoluer avec douceur et non difficultés comme lors de ces derniers mois. Mon ego est tranquille dans un coin de ma tête et m’autorise un peu de répit. Le soleil est revenu dans le ciel et dans mon coeur. »

« Dans mon groupe il y a une personne aveugle. Je le regardais pendant notre méditation à l’exterieur et j’ai eu les larmes aux yeux. J’étais émue de me retrouver là entourée de montagnes et paysages à couper le souffle alors que lui ne pouvait le voir. Et pourtant, il sourit, face au soleil qui lui caresse la peau. Nous sommes tellement tournés vers la dualité de la vie et vers notre petite personne que nous ne voyons même plus la beauté autour de nous et la chance que nous avons. »

Jour 5

« Ça y est je me sens comme à la maison et c’est bientôt l’heure du départ. Je salue les bénévoles et participants d’un franc sourire à chaque rencontre, je profite du ruisseau pour nettoyer mes pierres, seule et heureuse. Le silence ne me perturbe plus, je l’apprécie et j’enregistre chacun de ces derniers instants dans ma mémoire. »

« Je me promets de continuer à méditer et à me remettre au yoga, j’espère que cela va durer. La sérénité n’est pas présente que dans mon corps mais dans tout mon être, mes pensées, ma respiration… Je me rends compte que je parle plus calmement, je suis détendue et remplie de gratitude d’avoir vécu tout cela. Il suffit de peu pour effectuer une transformation et ouvrir son esprit au monde qui nous entoure. »

Tu peux aussi retrouver mes pensées et posts Instagram publiés pendant la retraite.

Retrouve ci-dessous quelques photos prises pendant mon séjour 🙂

Amour.

Pourquoi et comment se mettre à la méditation ?

La méditation pratiquée à l’origine principalement en Orient est devenue un phénomène moderne en Occident, où de plus en plus de citadins tentent de trouver la paix intérieure grâce à cette dernière. On entend beaucoup de choses à son sujet, on peut faire des amalgames et parfois même abandonner avant même d’avoir essayé.

J’avais envie de te donner ma vision des choses afin de te convaincre de te laisser tenter par ces merveilleuses quelques minutes de contemplation.

Découvre dans la vidéo ci-dessous quelques idées reçues, les obstacles parfois rencontrés et 10 bonnes raisons de t’y mettre !

En résumé :

Voici quelques idées reçues

c’est une technique d’intériorisation

c’est une technique de relaxation

cela permet de gérer son stress

cela sert à faire le vide dans sa tête

ce sont des expériences transcendantales

cela sert à s’isoler du monde

cela dissocie le corps et l’esprit

 

Quelques problèmes que tu pourrais rencontrer

j’ai envie de dormir

je suis trop tendu

j’ai mal au dos

j’ai trop de pensées

j’ai envie d’arrêter

je n’arrive pas à me concentrer

je n’arrive pas à tenir au quotidien

 

10 bonnes raisons de méditer

permet de réduire les tensions quotidiennes

offre une meilleure gestion des émotions

améliore la confiance en soi

offre une ouverture aux autres

permet un esprit plus clair

améliore la créativité

ramène l’attention à l’instant présent

améliore l’optimisme

améliore la santé globale

rend le quotidien meilleur

 

Alors, convaincu(e) ?

Si cet article t’a plu n’hésite pas à le partager 🙂

Les cristaux pour la guérison holistique

Suite à mon dernier article sur les cristaux et leurs propriétés, j’avais envie d’aller plus loin en vous proposant une infographie sur les pierres principales et leurs bénéfices pour la guérison holistique. 

Holistique signifie que nous ne sommes pas qu’un corps mais également des pensées, des émotions et une enveloppe énergétique. J’espère que cela pourra vous éclairer davantage et vous donner envie de vous procurer quelques unes de ces merveilles ! 

Pour aller plus loin, n’hésite pas à découvrir My Spiritual Therapy 🙂 

cristaux-benefices

Les mystères des cycles lunaires

Parce que la Lune me fascine depuis toujours, j’ai rédigé 2 petits guides en version ebook pour t’accompagner à la découverte de cette dernière.

Tu trouveras également une page dédiée aux prochaines dates de Nouvelles Lunes et Pleines Lunes sur le blog. 

Je te laisse maintenant découvrir cette infographie sur les 4 phases principales lunaires.

Belle découverte ! 

N’hésite pas à la partager si elle te plait 🙂 

5 conseils pour développer votre intuition

Notre intuition est un formidable outil pour avancer dans notre quotidien. Pour nous rendre à notre destination, avoir un GPS en voiture est plus simple pour nous n’est-ce pas ? Et bien c’est la même chose avec notre boussole intérieure, elle nous guide tout le long de notre chemin de vie. C’est pour cette raison qu’il est important d’apprendre à l’écouter et la développer.

1. Croire à votre intuition

Pour pouvoir la développer vous devez tout d’abord y croire ! Parfois lorsque vous ressentez qu’une décision est la bonne, vous pourrez tenter de la rationaliser en vous disant que c’est surement parce que vous avez peur ou que vous en avez très envie. Peu importe, le sentiment est là et ce n’est pas pour rien. Il n’est pas nécéssaire de mettre de mot sur cette sensation, pas besoin de parler de spiritualité ou de connexion divine. La magie est en vous sans que vous n’ayez à faire quoi que ce soit, il suffit de vous faire un petit peu confiance. 

2. Faire le vide

Faites de la place pour elle ! Comment voulez-vous entendre votre petite voix intérieure dans le rythme infernal de votre quotidien ? Prenez du temps pour vous, prenez un bain, lisez au calme… Un état d’esprit apaisé, l’attention au moment présent et l’écoute de votre ressenti sont des facteurs essentiels pour vous engager sur la voie intuitive. Prenez l’habitude de méditer quelques minutes chaque jour, afin de prendre du recul, seul, face à vos questionnements. Vous verrez que la réponse pourra venir à vous plus simplement que vous ne le pensez. 

3. Reprendre contact avec le corps

Ecoutez votre corps il vous parle. Vous avez mal au ventre avant une soirée entre amis ? C’est peut-être que vous n’avez pas vraiment envie d’y aller. Vous avez mal à la tête à l’idée de vous lancer dans un projet ? C’est peut-être que ce n’est pas bon pour vous. Vous vous sentez mal face à quelqu’un ? C’est sûrement que vos énergies ne sont pas compatibles. Votre corps n’est pas votre ennemi, acceptez-le, il est là pour vous faire passer des messages et accompagner votre expérience. La méditation vous permettra également de vous connecter davantage à vos sensations afin de clarifier vos émotions. 

4. Accepter l’inexplicable

Soyez honnête envers vous. Si vous pressentez certaines choses mais que vous ne les écoutez pas vous savez que le résultat désastreux n’est pas lié au hasard. Parfois vos intuitions peuvent faire peur et vous forcer à sortir de votre zone de confort, mais c’est là qu’est tout l’enjeu. Lorsque vous savez au fond de vous ce que vous avez à faire, essayez toujours de réagir avec amour et non avec peur. Comme je le répète souvent, agir avec bienveillance envers les autres et soi-même mène rarement à des situations désastreuses. Lorsque vous prendrez l’habitude de suivre votre intuition, vous vous apercevrez de vous-même qu’elle est votre meilleure alliée. 

5. Passer le mental sous silence

Votre ego est là pour vous protéger, pour savoir ce qui est dangereux pour vous, pour prendre conscience de votre individualité dans ce monde. Mais il est aussi votre pire ennemi lorsqu’il s’agit d’écouter vos instincts et votre ressenti. Parfois vous aurez la sensation de savoir ce qui est bon pour vous, de connaitre la réponse à une question, de recevoir un message par une voie inconnue… Le mental sera là pour calmer vos ardeurs et vous faire croire que vous n’êtes pas b d’une telle chose. Ne l’écoutez pas, vous avez en vous les réponses et les capacités de développer vos dons intuitifs comme nous tous, il serait bien dommage de s’en priver…

Pour aller plus loin, découvre mon ebook My Spiritual Therapy

Cet article t’a aidé ? N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest ! 

Vivre heureux grâce aux mantras

Inspirés des traditions hindous ou bouddhistes, les mantras sont des outils puissants contre le stress, la pensée négative et la rumination. Notre santé ne dépend pas seulement de ce que nous ingérons ou du sport que nous faisons, la pensée a un effet considérable lorsqu’il s’agit de lutter contre une maladie ou un état émotionnel.

Appelés aussi « pensée positive » ou affirmations, les mantras sont des phrases préconçues ou créées par nous-même selon nos besoins. Ce sont des outils efficaces à utiliser pendant une méditation, lors d’une séance de yoga le matin ou bien simplement pendant notre petit déjeuner.

Voici quelques exemples que vous pouvez utiliser :

  • chaque jour je vais de mieux en mieux
  • je suis capable et j’avance à mon rythme
  • je n’ai pas à avoir peur du manque j’ai ce qu’il me faut
  • je ne me laisse pas submerger par mes émotions
  • je ne suis pas plus nulle qu’un autre
  • je mérite l’abondance et je l’accepte
  • je m’aime et je m’accepte 

Créer autant de mantras que nécessaire et répétez-les plusieurs fois par jour, le cerveau imprimera alors le message et cela s’inscrira dans votre système de croyances.

Vous pouvez également vous inspirer des livres et outils célèbres, utilisant différentes affirmations positives comme ci-dessous.

Selon la philosophie Reiki :

  • Je lâche prise
  • J’ai confiance que tout ira bien
  • Je suis reconnaissant
  • Je suis honnête
  • J’aime et je respecte la vie

Selon les 4 Accords toltèques :

  • Ma parole sera impeccable
  • Je ne prendrai pas les choses personnellement
  • Je ne ferai pas de suppositions
  • Je ferai de mon mieux

Selon le Ho’oponopono (que je trouve super de se dire tous les matins face à un miroir) :

  • Désolé
  • Pardon
  • Merci
  • Je t’aime

Pour aller plus loin, découvre mon ebook My Spiritual Therapy

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest ! 

21 jours de detox mentale et spirituelle

Faire un régime, boire des jus, manger sain, faire une soupe… C’est bien joli tout ça mais est-ce que cela vous aide à vous sentir bien ? N’auriez-vous pas plutôt besoin de vivre dans un sentiment de bien-être et d’amour envers vous-même et les autres ?

Je vous propose 21 jours de detox mentale et spirituelle pour retrouver la patate et le sourire sans complexe et prise de tête. C’est parti ! 

Jour 1 : Prenez un bon bain avec des bougies, ou un livre, ou de la musique zen. Si vous n’avez pas de baignoire, prenez une bonne douche chaude puis enroulez-vous dans un peignoir ou plaid et profitez de la détente.

Jour 2 : Faites la liste des 10 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant. Cela peut être d’avoir un toit sur votre tête, un travail que vous aimez, une nouvelle rencontre, une maman chaleureuse, etc.

Jour 3 : Promenez-vous dehors. Admirez la beauté de la nature (les parisiens, go go dans les parcs), le soleil, les arbres, respirez à plein poumons et imprégnez-vous de cette belle énergie.

Jour 4 : Faites le tri, du rangement, le ménage dans votre chambre ou sur votre bureau (ou les deux ?) pour rééquilibrer les bonnes ondes.

Jour 5 : Déconnectez ! Pas de réseau sociaux aujourd’hui. Vous ne pouvez vraiment pas ? Alors déconnexion en dehors du bureau, chez vous, trouvez votre compromis.

Jour 6 : Essayez un cours de yoga. Si vous connaissez déjà essayez quelque chose de nouveau. Hip hop yoga ? Hot yoga ? Si vous n’avez pas les moyens faites-le chez vous, internet regorge de vidéos.

Jour 7 : Faites votre liste de souhaits, d’objectifs, tout ce que vous voulez ! Sachez que rien n’est impossible tant que votre âme est en accord et en paix avec cela.

Jour 8 : Débarrassez-vous de 5 choses minimum dont vous n’avez plus d’utilité. Vous pouvez jeter ou donner aux associations si cela est possible.

Jour 9 : Désabonnez-vous des newsletters que vous n’ouvrez jamais. Faites le ménage dans votre boite électronique et votre ordinateur.

Jour 10 : Envoyez 5 messages aux personnes à qui vous tenez. Dites leur pourquoi vous les aimez, encouragez-les, remerciez-les d’être là pour vous.

Jour 11 : Levez-vous 30mn plus tôt pour méditer, pour prendre le temps de respirer, de ne pas être pressé et d’apprécier ce temps pour vous.

Jour 12 : Passez toute la journée sans vous plaindre, sans critiquer les autres et vous-même, sans râler, sans broyer du noir. Vous verrez le changement !

Jour 13 : Faites une chose que vous repoussez à plus tard depuis longtemps. Si, si je suis sûre qu’il y en a une.

Jour 14 : Vivez l’instant présent, ne pensez pas au passé, n’anticipez pas le futur. Si votre esprit le fait, ce n’est pas grave mais recentrez-vous à chaque fois à ici et maintenant.

Jour 15 : Faites-vous un repas avec quelqu’un que vous aimez, dans un lieu que vous aimez, mangez tout ce qu’il vous fait plaisir, sans penser au reste et appréciez ce moment.

Jour 16 : Visualisez avant de vous coucher les personnes qui ont pu vous faire souffrir, imaginez-les en face de vous, dites ce que vous avez sur le coeur et pardonnez. Pardonnez-les et pardonnez-vous, sincèrement et honnêtement. Ressentez la légèreté sur votre coeur.

Jour 17 : Achetez quelque chose qui vous fait plaisir, sans culpabiliser, sans vouloir compenser pour quelque chose, un objet qui vous rend heureux, auquel vous pensiez depuis un moment.

Jour 18 : Dessinez, coloriez, écrivez, chantez ou dansez. Laissez votre créativité s’exprimer à travers ce que vous aimez le plus pendant une heure, en vous déconnectant du reste.

Jour 19 : Passez du temps au contact d’un animal. Le vôtre, celui d’un ami, d’un parent, dans une association, dans la nature. Admirez la simplicité et la beauté dans son regard.

Jour 20 : Faites la liste de tout ce que vous aimez chez vous. Physiquement ou mentalement, il y a plein de choses c’est certain. Puis mettez-vous devant un miroir et dites 5 fois « Désolé, pardon, merci, je t’aime ».

Jour 21 : (idéalement un samedi ou dimanche) Ne faites rien. Ne pensez à rien. Trainez en pyjama, regardez des séries, des films, sans culpabiliser, sans penser à demain. Faites simplement lorsque vous étiez enfant, passez la journée avec le sourire (vous pouvez même sauter sur votre lit si vous voulez) !

L’idée de ce programme n’est pas de vous stresser ou juger. Si un jour vous n’avez pas le temps (êtes-vous vraiment sûr d’abord ?) vous pouvez toujours le faire le lendemain ! Double dose de bien être c’est pas beau ça ? 🙂

Cette liste peut paraitre simple, parfois étrange si ce n’est pas votre genre, mais sachez que si vous vous y tenez je suis certaine qu’on pourra en discuter ensemble et voir l’évolution et l’impact positif.

Pour aller plus loin, découvre mon ebook My Spiritual Therapy

Cet article t’a plu ? N’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest !