Browsing Category

Développement personnel

7 astuces pour attirer l’abondance dans ta vie

Parmi les sujets les plus traités dans le domaine du développement personnel, tu peux trouver l’amour, l’apparence physique et… l’argent ! Les livres pour nous accompagner à devenir riches ne manquent pas et ce n’est pas mon but dans cet article.

Je souhaite t’apporter ma vision de l’abondance et quelques conseils afin que tu puisses comprendre comment cela fonctionne selon moi et ce que tu peux mettre en place afin de vivre plus sereinement au quotidien. 

C’est parti !

1 – Comprendre que l’argent est une énergie qui circule

Lorsque tu souhaites attirer l’abondance dans ta vie, il est tout d’abord important de comprendre que cette dernière est une énergie, que nous avons matérialisé sous forme de pièces, de billets ou de chiffres sur un compte en banque, mais une énergie tout de même.

Une énergie par nature circule sans arrêt, dans un corps, dans les végétaux, dans l’espace… L’argent également circule de la même manière. Imagine un tuyau sans fin dans lequel cette énergie coule constamment, si tu bouches une partie du tuyau par peur qu’elle ne s’en aille, tu bloqueras alors également son entrée.

2 – Analyser nos croyances et héritages

Notre rapport à l’argent a été façonné par notre éducation, par la façon dont gérait nos parents leurs finances et leur quotidien. Si tu as été élevé par des parents modestes qui faisaient attention par peur de manquer, tu auras certainement les mêmes reflexes. Si as l’inverse tu as vécu dans le confort et observé tes parents géré leurs finances d’une main de maitre, il y a de forte chance pour que tu souhaites prolonger ce confort et que tu te mettes une certaine pression pour y arriver.

Prendre conscience de cela permet de comprendre le pilotage automatique de notre mental et de notre ego, construit au fil des années. Parfois l’argent devient une obsession, un véritable objectif de vie, alors que nous savons pertinemment qu’il ne fait pas le bonheur. Mais par automatisme et mimétisme, nous en venons à nous rendre malade pour ne pas sortir de cette voie qui nous avons imaginé pour nous.

3 – Mettre en application la loi de l’attraction 

Afin d’attirer l’argent à soi, il est important de comprendre comment fonctionne la loi de l’attraction. Si tu es persuadé(e) qu’il faut faire attention, économiser pour ne pas se retrouver à la rue et se rendre malade pour le moindre découvert, il y a de grandes chances pour que l’univers confirme tes peurs.

Si à l’inverse tu cherches l’équilibre, tu t’autorises à te faire plaisir tout en travaillant avec plaisir pour pouvoir renflouer ton compte en banque, alors l’énergie de l’abondance se remettra à circuler. La clé est de penser que tu ne manques de rien, que tu fais confiance et que tu te donnes les moyens dans la joie de gérer les petites épreuves de la vie afin de t’aider à évoluer. Plus tu ressentiras de la gratitude pour tout ce que tu possèdes déjà, plus tu seras à l’aise avec l’idée de prolonger ce bonheur, tu seras alors en mesure de t’en donner les moyens et tu augmenteras ainsi ta richesse intérieure et extérieure. Magique non ?

4 – Rebondir face aux épreuves

Au début de ma vie d’auto-entrepreneur, j’ai vécu une petite expérience (et je ne suis pas un cas isolé apparement) : je n’avais pas vu les messages de Pôle Emploi pour mon rendez-vous avec un conseiller. Résultat ? J’ai reçu un courrier me notifiant que j’étais radiée. Panique, pleurs, désespoir. J’ai fini par envoyer un courrier de contestation type trouvé en ligne et je me suis résignée en me disant que je trouverais une solution. J’ai alors cherché comment je pouvais gagner ma vie en attendant et j’ai eu l’idée d’écrire mon premier ebook : My Spiritual Therapy ! De plus, 3 semaines plus tard je recevais un courrier me notifiant que j’avais été réinscrite à Pôle Emploi…

Cette épreuve m’a permise de mettre le pied à l’étrier, d’apprendre à me débrouiller, à faire face aux imprévus, à faire confiance et à trouver des solutions alternatives. Non seulement cette confiance a comme par magie permis ma réinscription mais non seulement j’ai pu créer un merveilleux projet dont je suis fière aujourd’hui, me prouvant que j’étais également capable d’écrire des livres édités comme je le fais cette année.

5 – Observer sa relation à l’argent

L’argent est un mode de compensation comme un autre, directement en lien avec notre besoin de sécurité et d’affection. Il est donc courant d’observer les compensations que nous sommes capables de faire lorsque nous nous sentons mal dans notre peau : achats compulsifs, shopping irréfléchi, dépenses en nourriture ou alcool… Être capable de s’observer en prenant de la distance permet de mettre le doigt sur ce qui ne nous aide pas à sortir d’une spirale néfaste.

Si tu es focalisée sur la réussite, obtenir un bon salaire et ne pas être dans le manque, mais qu’à côté de cela tu dépenses sans compter ou au contraire tu ne t’autorises aucun plaisir, alors quel est le but de chercher l’abondance parfaite ? La solution ne serait-elle pas ailleurs en toi ?

6 – Utiliser des ancrages et rituels

C’est peut-être bête, mais j’avais acheté une petit plume glissée dans mon portefeuille, par dessus un sigle Wiccan qui représentait l’abondance. Quelque jour après, je me suis faite volée portefeuille et téléphone dans le métro sans m’en rendre compte. Ce fut un coup dur comme à chaque fois, surtout pour les papiers que j’allais devoir refaire. Mais j’avais la sensation de passer une nouvelle étape initiatique et après 48h de choc, j’ai fini par accepter et passer à autre chose… Quelques jours plus tard, je recevais un courrier me notifiant que mon portefeuille avait été retrouvé et qu’il ne manquait rien !

Si je te raconte cela ce n’est pas pour te convertir à la magie ou aux superstitions, mais cet ancrage m’a permis de garder confiance et de mettre en pratique cette loi de l’attraction dont je te parle plus haut. Chaque jour je remercie pour l’abondance que je reçois, je collectionne quelques cristaux pour favoriser la rentrée d’argent et je visualise des chiffres précis à chaque projet que je lance. À chacun de trouver ce qui fonctionne pour lui et l’optimisme ne fait jamais de mal à personne !

7 – La Joie comme source de vie

La dernière clé afin d’attirer à toi l’abondance se trouve dans ton coeur. Les personnes qui réussissent ne sont pas plus intelligents ou créatifs que les autres, ils sont simplement portés par un élan de joie. C’est cette joie qui leur donne envie de se lever chaque matin avec l’envie de déplacer des montagnes, qui leur donne cette capacité de dépasser les obstacles et de trouver les solutions.

Lorsque tu es aligné(e) avec ton âme, tes valeurs et tes aspirations, rien ne peut t’arrêter. Que tu souhaites être trader dans la finance ou vendre des bijoux artisanaux, si tu fais ces choses avec passion et joie, alors tu seras invincible et l’abondance ne sera vraiment plus un problème. Il ne te reste plus qu’à te lancer !

J’espère que cet article t’a plu n’hésite pas à me laisser un commentaire. 

Si tu souhaites aller plus loin, tu peux me consulter pour un accompagnement individuel

***

N’hésite pas à épingler cet article sur Pinterest :

5 conseils pour se sentir plus légitime

Dans notre monde (et particulièrement dans le domaine du bien-être et de l’accompagnement), nous faisons tous face à des problématiques concernant notre légitimité. Syndrome de l’imposteur ou simple manque de confiance en soi, cela peut s’avérer très handicapant au quotidien, nous empêchant de nous développer, d’évoluer et de montrer notre plein potentiel.

Ce mécanisme peut ressembler à du perfectionnisme, à du découragement ou encore à un manque profond de reconnaissance, mais cela peut surtout devenir très perturbant lorsque cela t’empêche de vivre tes rêves et de te lancer dans la voie qui t’est destinée.

Dans notre culture française (les américains sont beaucoup plus avancés sur ce point), nous ne valorisons pas les succès mais très bien les échecs. Nous n’osons pas dire que nous réussissons, que nous gagnons de l’argent, que nous sommes capable de nous offrir un beau logement et de partir en voyage. Il faut toujours marcher sur des oeufs, faire attention à ne pas être supérieur à son voisin. Le souci ? La loi de l’attraction t’entend, et te donne exactement ce que tu manifestes dans ta réalité.

Il devient alors difficile de se sentir capable de suivre son rêve d’être médecin, d’accompagner les autres dans la thérapie, d’oser se lancer en auto-entrepreneur, de croire que l’on est capable de changer de chemin… et même simplement d’ouvrir un blog pour partager ce que l’on apprend et ce que l’on veut transmettre dans un cercle virtuel.

Avant de te donner mes 5 raisons pour lesquelles tu peux te sentir davantage légitime, je voulais te partager ce texte qui résonne beaucoup avec la thématique et ma vision de la vie :

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question…
Qui suis-je, moi, pour être brillant,
radieux, talentueux et merveilleux ?

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?
Vous restreindre, vivre petit,
ne rend pas service au monde.

L’illumination n’est pas de vous rétrécir
pour éviter d’insécuriser les autres.

Nous sommes tous appelés à briller, comme les enfants le font.

Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière,
nous donnons inconsciemment aux autres
la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur,
notre puissance libère automatiquement les autres. »

Marianne Williamson

***

1. Te comparer est inutile

L’être humain n’a de cesse de se comparer, c’est un mécanisme naturel et c’est de cette façon que nous nous construisions dès notre plus jeune âge, en reproduisant la personnalité de notre père et de notre mère et de ce que nous voyons d’eux. Nous prenons alors ainsi les autres comme points de repère, à l’école, dans les études supérieurs, dans nos groupes d’amis, au sein de nos collègues… Le problème, c’est que la comparaison devient contreproductive et très handicapante avec le temps et nos perceptions deviennent alors biaisées.

Il est alors important de te rendre compte que personne n’est à ta place, que nous sommes tous différents et qu’il n’est pas nécessaire de regarder ce que fait le voisin pour se décourager. Au contraire, il sera intéressant de s’inspirer les uns et les autres afin que chacun puisse se développer dans l’harmonie et la paix. As-tu remarqué lorsque tu fais quelque chose qui te met en joie et que tu le partages, les autres ont envie de faire la même chose ?

L’inspiration est positive, la comparaison est inutile. Apprend à observer avec du recul ton entourage, à te rendre compte de leurs défauts et de leurs qualités afin de pouvoir également déceler les tiennes. Car au fond, personne n’est parfait, tout le monde est en chemin et il ne sert à rien de penser que tu ne devrais pas briller plus qu’une autre personne.

2. Tu as toi aussi ton rôle à jouer

Chaque personne sur cette Terre a sa propre mission de vie. Lorsqu’une personne aura un impact significatif dans ton quotidien, elle aura rempli son rôle. Dans la vie de tous les jours tu remplis également tes missions et permets aux autres d’évoluer. À travers des disputes, des colères, des conseils, de la bienveillance, de l’affection, un message que tu délivres… Tu as toujours un impact sur ton entourage.

Lorsque tu intègres cela, il devient alors clair que chacune de tes actions est une clé pour faire avancer le monde. Si tu décides de rester sur le banc de touche et de ne pas agir, non seulement tu freineras ton évolution mais tu freineras également celle de tes proches, des gens que tu rencontres, que tu croises… cela serait dommage n’est-ce pas ?

3. Personne ne peut te donner plus de légitimité que toi-même

Lorsque l’on recherche la légitimité, il peut être tentant de vouloir multiplier les formations, les années d’études, les expériences et de remettre son pouvoir personnel dans les mains d’enseignants, de supérieurs hiérarchiques, de thérapeutes ou encore de maitres spirituels… Si tu cherches quelqu’un pour t’expliquer comment mener ta vie, tu trouveras toujours. L’Homme adore se sentir valorisé et donner des conseils à son prochain en pensant qu’il vit la même expérience que lui.

Néanmoins, personne ne sera jamais mieux placé que toi pour te donner ta propre valeur. Les autres ne sont que des miroirs, des reflets de ta personnalité. Si tu agis avec la conviction que tu fais de belles choses, à ton niveau, avec le coeur et l’envie, alors les autres te diront que ce que tu fais est beau. Si à l’inverse tu parles de ton travail avec dépit, que tu te répètes que tu n’es pas capable que tu te dénigres, alors les autres te verront comme quelqu’un de découragé. C’est assez simple au final…

4. Ta patience est une vertu

La légitimité est parfois également une question d’expérience. Tu n’auras jamais la même capacité à te sentir en confiance au début de ton parcours et après quelques années. Parfois il faut accepter que nous avons des expériences à vivre, des épreuves à traverser, des choses à apprendre… avant de vouloir se sentir capable à 100% de se lancer sur son chemin.

Il est donc important que tu intègres que la seule chose qu’il peut parfois être nécessaire pour te sentir davantage légitime est le temps. Notre société et notre ego nous imposent souvent de vouloir mettre en place des choses très vite, afin de faire nos preuves et de réussir immédiatement. Mais parfois, la vie nous demande simplement de passer par différentes étapes avant la ligne d’arrivée et lorsque tu comprends cela, alors tu accepteras que tu peux être légitime à ton niveau, là où te trouves actuellement et que cela évolueras constamment avec le temps.

5. Ce que tu fais avec le coeur aura toujours un impact

La dernière raison que je trouve la plus importante se trouve dans ton coeur. Si tu décides de te lancer et de faire quoi que ce soit avec de la joie, de l’envie, de la bienveillance envers toi et les autres, l’optimisme de laisser une trace dans ce monde, de transmettre des choses autour de toi… Alors tu ne pourras jamais te tromper ou être au mauvais endroit.

Utiliser le coeur comme moteur te permettra de trouver des ressources profondes en toi, d’oser sortir de ta zone de confort, de travailler des heures sans relâche, de trouver des solutions à tes obstacles et de garder tes objectifs en vue, animé(e) par une énergie qui te dépasse. La légitimité n’est alors plus un problème car tu sais que ce que tu souhaites développer touche profondément ton âme et qu’il n’est plus nécessaire de passer par un processus mental pour te l’expliquer. Tu t’alignes avec ton âme, ta Vérité et tes aspirations, tout simplement.

J’espère que cet article t’a été utile, n’hésite pas à laisser un commentaire !

***

Tu as envie d’en découvrir davantage sur le développement personnel et la spiritualité ? N’hésite pas à découvrir mon ebook My Spiritual Therapy 🙂

 

Cet article t’a plu ? N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest :

Découvre les animaux totems et leurs symboliques

Depuis mon entrée dans le monde du chamanisme, mes initiations et les quelques partages que j’ai pu faire, j’entends souvent les questions « quel est mon animal totem ? » ou « comment le trouver ? » ou encore « quelle est la symbolique ? ».

Le retour de cette tradition chamane dans notre monde occidental ces dernières années nous ouvre de nombreuses portes et pratiques auxquelles il est aujourd’hui possible de s’initier. J’ai moi-même « voyagé » lors de mon premier cercle de tambours il y a quelques mois et ce fut une révélation et une expérience très profonde.

Je tiens à souligner la différence avec un animal de naissance (dont je vous parle à la fin de cet article) et votre réel allié ou animal de pouvoir. Ce dernier peut également changer au fil de votre vie, en fonction de vos besoins et des expériences que vous traversez. De même, je suis assez réfractaire au discours « toi ton animal c’est… » que certains thérapeutes ou praticiens se permettent d’énoncer sans même l’accord ou la demande de la personne.

Aucune personne ne saura mieux que vous quel est votre animal totem. Bien sûr ce n’est pas toujours simple, surtout si votre personnalité est plutôt cartésienne avec un mental très présent, mais rassurez-vous, nous évoluons tous.  Si vous avez de la difficulté à le contacter, vous pouvez faire appel à un praticien chamanique qui vous donnera des premières pistes à ce sujet et fera le voyage pour vous dans un premier temps. (Si cela vous intéresse c’est un accompagnement que je propose).

Comment trouver son animal totem ? 

Il est possible de le contacter lors de différentes expériences en état modifié de conscience : la méditation, l’hypnose, la visualisation, la sophrologie… mais rien ne sera aussi puissant et assuré qu’un voyage au tambour. L’idéal étant de le pratiquer avec une personne initiée, qui saura vous accompagner lors de cette première rencontre en groupe ou en individuel.

Lors de ce voyage, chacun peut expérimenter différentes perceptions. Certains seront très visuels, d’autres kinesthésiques (des sensations corporelles), auditifs ou encore se connecteront à certaines odeurs. Nous n’avons pas tous les mêmes ressentis et c’est bien là la richesse de la nature humaine. Bien sûr cela peut-être difficile au début car il est nécessaire de lâcher le mental et d’accepter de voir ce qu’il se passe. Mais avec de l’entrainement et après plusieurs tentatives si nécessaire, je suis persuadée que chacun peut y arriver.

À quoi ça sert ? 

Contacter son animal de pouvoir permet de comprendre les messages et symboliques qui peuvent s’inscrire dans notre vie. Il est également un puissant allié dans lequel nous pouvons puiser de la force et à qui nous pouvons nous connecter lorsque nous en ressentons le besoin. Dans un moment de peur, de panique, de tristesse ou de confusion, ce sont comme des « anges gardiens » mais d’une autre catégorie.

Si vous poursuivez vos expériences sur la voie chamanique vous pourrez également demander à votre allié lors de différents voyages au tambour de répondre à des questions ou de vous indiquer la route à suivre lorsque vous en ressentez le besoin. Et c’est très puissant.

Et au quotidien ?

Les animaux sont également de puissants messagers dans la vie de tous les jours. Parfois j’entends le cri d’un corbeau, un papillon me frôle, je croise une libellule… Toutes ces rencontres sont aussi une opportunité de les voir et d’entendre ce qu’ils ont à nous dire. Lorsque vous marchez dans la rue, dans la forêt ou près de la nature, n’oubliez pas de garder l’oeil ouvert, ils ont des choses à vous dire !

Où pratiquer le voyage ?

Je ne donnerai pas d’adresse ici car les choses que j’ai testé ont été parfaites dans l’instant T mais ne me correspondent peut-être plus, ce qui peut également être le cas pour vous. Faire un travail chamanique est très personnel. Je vous invite à regarder sur internet, à mettre en action votre intuition, à demander autour de vous et établir des connexions relationnelles, qui vous mèneront vers ce qui est bon pour vous aujourd’hui.

Je précise que cela peut très bien se faire à Paris ou dans d’autres villes et que l’usage de plantes maitresses telle que l’Ayahuasca n’est absolument pas nécessaire. Au contraire, plus vous serez apte à « voyager » simplement et plus cela sera pratique dans votre quotidien.

Découvrez la symbolique des animaux :

Aigle : L’esprit, relevez un défi, prenez de la hauteurs et dépassez vos limites

Faucon : Le messager, portez attention aux signes et saisissez les opportunités

Elan : L’endurance, communiez avec un groupe du même sexe et prenez soin de vous

Chevreuil : La douceur, aimez les autres comme ils sont, soyez tendre envers vous-même

Ours : L’introspection, retirez-vous dans le silence afin de concrétiser vos buts

Mouton : Innocence, acceptez votre vulnérabilité et affirmez votre indépendance

Serpent : La transmutation, acceptez les aspects sombres autant que lumineux de votre vie afin de vous transformer et renaître

Panda : La sensibilité, jonglez avec vos émotions extrêmes et tentez de trouver votre équilibre dans votre quotidien

Loutre : La féminité, retrouvez votre enfant intérieur, soyez joueuse et lâchez prise des soucis matériels

Papillon : La transformation, observez votre cycle de changement et comprenez quelles étapes sont les suivantes

Tortue : La terre-mère, enracinez-vous et reconnectez-vous à la terre pour être dans l’instant présent

Porc-épic : L’innocence, oubliez le sérieux de la vie et ouvrez votre cœur à la joie

Chien : La fidélité, accordez-vous trop d’importance des autres ? Vous écoutez-vous ? Avez-vous ignoré un ami fidèle ?

Loup : Le maitre, partagez votre sagesse aux autres, laissez éclore votre maitre intérieur et apprenez à vous retirer lorsque nécessaire

Corbeau : La magie, l’univers est à l’œuvre et quelque chose est sur le point de se produire, soyez ouvert

Couguar : Le leadership, ayez le courage de prendre les devant et d’affirmer votre position au sein d’un groupe

Bison : La prière et l’abondance, acceptez de demander de l’aide, prenez un temps de prière et acceptez de recevoir l’abondance

Hibou : Le flair, regardez la situation avec détachement et portez attention à vos rêves

Castor : Le bâtisseur, passez à l’action dans vos projets et réglez d’éventuels différents avec votre entourage

Renard : Le camouflage, agissez avec intelligence et ne parlez que lorsque vous le devez

Ecureuil : Approvisionnement, faites des provisions et apprenez également à partager vos richesses

Tatou : La frontière, définissez vos limites, apprenez à dire non et ne vous laissez pas envahir

Lapin : La peur, arrêtez de craindre ce qu’il peut arriver, acceptez vos craintes et laissez-les s’envoler

Dindon : Le don, vous recevez un don du divin, vous donnez beaucoup ou alors devez apprendre à partager davantage

Fourmi : La patience, ayez confiance dans la vie et dans le fait que tout arrive lorsque nécessaire

Cheval : La puissance, comprenez les étapes de votre vie avec sagesse et avancez avec compassion

Grenouille : Le nettoyage, prenez du recul et débarrassez-vous des choses, personnes et croyances dont vous n’avez plus besoin

Cygne : La grâce, acceptez ce que vous pressentez, votre beauté et ne résistez pas à la transformation

Chauve-souris : La renaissance, acceptez votre mort spirituelle afin de renaitre de vos cendres

Araignée : Le tissage, c’est le moment de créer, rendez-vous compte de votre pouvoir créateur

Sanglier : La confrontation, il est tant d’affronter une personne ou une situation

Saumon : La sagesse intérieure, ayez foi en votre intuition et n’écoutez pas ceux qui tentent de vous manipuler

Cerf : La curiosité, apprenez à naviguer dans les eaux tumultueuses avec finesses et dynamisme

Pivert : L’émerveillement, vivez chaque instant avec joie et osez créez chacun de vos projets

Oie : L’endurance, ne vous fatiguez pas trop vite, acceptez l’inattendu et les faiblesses des autres

Baleine : Mémoire du monde, reconnectez avec des vies passées et expérimentez la guérison par le son

Dauphin : Innocence, recontactez l’enfant en vous et prenez les choses avec joie et légèreté

Raton-Laveur : Altruisme, aidez les autres autour de vous sans pour autant vous oublier

Léopard : Sagesse spirituelle, utilisez vos capacités pour accompagner les autres vers des plans supérieurs

***

L’animal totem de naissance

Dans les traditions amérindiennes, nous naissons tous avec un animal totem de référence en fonction de notre date de naissance. Découvrez le vôtre ci-dessous et n’hésitez pas à chercher sa symbolique ainsi que ses messages.

Le faucon : du 21 mars au 21 avril

Le castor : du 21 avril au 21 mai

Le cerf : du 22 mai au 21 juin

Le pivert : du 22 juin au 22 juillet

Le saumon : du 23 juillet au 22 août

L’ours : du 23 août au 22 septembre

Le corbeau : du 23 septembre au 22 octobre

Le serpent : du 23 octobre au 21 novembre

Le hibou : du 22 novembre au 21 décembre

L’oie : du 22 décembre au 20 janvier

La loutre : du 21 janvier au 19 février

Le loup : du 20 février au 19 mars

***

Mon animal de naissance est le Serpent et mon allié principal est la Baleine.

Et toi, les connais-tu ?

Pour aller plus loin n’hésite pas à découvrir mon ebook My Spiritual Therapy ou à me contacter pour un accompagnement 🙂

 

À la découverte des mystères de l’Oeuf de Yoni

Si tu as ouvert le lien de cet article, c’est que j’ai piqué ta curiosité… Et je te comprends ! J’ai découvert l’Oeuf de Yoni lors de mon dernier voyage en Thaïlande à Koh Phangan, lors d’une retraite sur le féminin sacré (dont je n’ai pas parlé sur le blog car j’ai souhaité que cela reste une expérience personnelle). Ce pays est souvent à l’origine d’un éveil envers cette pratique car le célèbre Mantak Chia, auteur de nombreux livre sur le Tantra et Taoïsme y a créé son centre, le Tao Garden (mon amie naturopathe Anne-Claire t’en parle ici).

Lorsque l’on nous a annoncé que nous allions découvrir et pratiquer l’Oeuf de Yoni, j’ai été très apeurée et réticente au début. Tout ce qui touche à la sexualité a toujours été difficile pour moi de par mes nombreuses épreuves ces dernières années, depuis ces dernières années : cystites à répétitions, douleurs, règles difficiles, vestibulodynie, perte de libido, etc. Je me suis donc écouté, ai attendu le dernier moment pour voir si je me sentais prête et ce fut le cas. Notre enseignante a été très douce, nous a guidé pas à pas et nous a expliqué les nombreux bénéfices et pratiques qu’il était possible de mettre en place afin d’évoluer avec son Oeuf et ainsi, sa Yoni.

Je t’invite donc à travers cet article à la rencontre des mystères du « Yoni Egg » (ou « Jade Egg ») afin que tu puisses y lire quelques théories et conseils, basés sur mes connaissances et ma pratique récente. Je referai certainement un autre article dans quelques mois afin de faire le point avec toi, afin que nous puissions échanger sur nos évolutions.

***

D’où vient le mot Yoni ?

Yoni (en sanskrit योनि / yoni (« lieu »)), dans l’hindouisme, désigne l’organe génital féminin (matrice ou vulve). Il est le symbole de l’énergie féminine, également nommée Shakti. La Yoni (au féminin c’est plus sympa et logique) concerne toute la zone génitale féminine, intérieure et extérieure, ce qui nous permet de vraiment mettre un mot sur toute cette sphère, souvent compartimentée. Elle est le siège de notre force créatrice, le temps de notre puissance et savoir intérieur, mais également un lieu où peuvent se loger certaines mémoires, traumatismes et énergies.

Quelle est l’origine de cette pratique ?

Son histoire remonte à plus de 2000 ans dans la Chine ancienne. L’impératrice et les concubines était initiées dans le secret à la pratique de l’Oeuf de Jade afin de renforcer la puissance de leur organe sexuel, conserver leur jeunesse et beauté, mais également contrôler l’excitation de l’Empereur afin de faire monter l’énergie dans ses centres supérieurs. Grâce à cette énergie cosmique et supérieure il était donc en mesure de prendre de sages décisions pour le royaume.

Aujourd’hui, la femme n’est plus obligée d’être relayée au second plan, elle est en mesure de reprendre son pouvoir personnel et peut également se servir de sa capacité d’autoguérison et d’équilibre, afin de s’accompagner du mieux possible dans sa vie de femme libre et indépendante.

Pourquoi un Oeuf ?

L’Oeuf est symbole de vie, de fertilité, de naissance et de renaissance. Il représente aussi l’unité, le Yin et Yang, nos parts d’ombre et de lumière. Il symbolise l’énergie créatrice que nous sommes capables de matérialiser dans le monde, grâce à un travail sur soi, afin d’ouvrir des portes de nouvelles consciences. Sa forme permet d’épouser parfaitement le vagin, de masser le périnée et ainsi que faire circuler l’énergie en lui afin qu’il puisse se rééquilibrer, tant sur le plan physique que énergétique.

 

Quels sont les bénéfices principaux ?

S’apporter de la douceur et de la conscience, dans cette zone souvent malmenée, mal aimée ou complètement négligée.

Développer la confiance en soi, à travers une meilleure connaissance de son corps, de soi-même et de nos propres perceptions.

Transformer et libérer son énergie sexuelle, en favorisant la conscience de cette dernière et en reprenant contact avec notre désir et nos émotions.

– Libérer nos énergies créatrices, stockées dans la Yoni et ainsi se sentir capable de créer et de projets nos projets dans le monde.

Libérer les mémoires du passé, nettoyer les énergies transgénérationnelles et débloquer d’anciens traumatismes.

– Une tonification du périnée grâce aux différents exercices et pratiques qui sont possibles de mettre e place au quotidien.

– Régulariser le cycle menstruel, soulager les fortes douleurs de règles et le syndrome prémenstruel

– Stimuler, obtenir une meilleure lubrification et hydratation vaginale, souvent liée aux mémoires douloureuses et prises hormonales perturbatrices.

Et tant d’autres bénéfices !

Personnellement cela m’a permis de passer au dessus d’un blocage psychologique très ancré, en dédramatisant les pratiques. Sensible a la lithothérapie depuis toujours et aux effets des pierres au quotidien, je me rends également compte de leurs pouvoirs dans cette manière, différemment. Lorsque je le porte la journée, je me sens davantage protégée énergetiquement, plus puissante et connectée à mon féminin sacré. La nuit, le quartz rose permet d’adoucir une journée difficile et également de faire des rêves plus lucides. Chacun vivra des expériences différentes et c’est ce qui en fait sa magie !

Quelle taille choisir ? 

En général, on optera pour une taille moyenne (4,5cm de haut et 3cm de large) mais parfois un grand sera nécéssaire si vous avez accouché ou que votre périnée est plus souple. Le petit lui, sera plutôt conseillé aux femmes expérimentées, car vous verrez que lorsque l’on débute, notre sensibilité est amoindrie à cause des nombreuses années où notre conscience n’était pas reliée à cette zone. Il sera alors possible au fil du temps de diminuer la taille et de pratiquer plus facilement les différents exercices.

J’étais au début peureuse car mon mental se faisait une montagne du processus, mais avec de la douceur et de la bienveillance, je me suis vite rendue compte que c’était tout à fait ok et que la cup que je porte tous les mois lors de mon cycle s’avère être beaucoup moins sympathique. Ecoutez-vous, c’est le plus important !

Quelle pierre choisir ?

Mon enseignante et la plupart des spécialistes conseillent de débuter avec un Jade Néphrite (moins cher que le Jade classique), parfait pour équilibrer le Yin et Yang et destocker les énergies. Le Quartz Rose peut également être bien pour débuter grâce à ses douces énergies apaisantes. L’Améthyste favorisera l’ouverture spirituelle, le sommeil profond et l’éveil du féminin sacré. L’aventurine est idéale pour les émotives et hyper sensibles afin de retrouver un équilibre émotionnel. La Cornaline permet de retrouver un équilibre sexuel et apaiser les douleurs de règles si porté en amont. Enfin l’Obsidienne est également puissante pour contacter nos zones d’ombre et libérer les colères, c’est une pierre puissante, je vous déconseille de l’utiliser au début.

Choisissez votre pierre en fonction de votre ressenti et de vos besoins. Expérimentez plusieurs pierres si vous le pouvez et écoutez-vous en fonction de ce que vous préférez. Attention, toutes les pierres ne sont pas bonnes pour être portées en interne, parfois poreuses ou trop fragiles, évitons les accidents !

Assurez-vous également de la qualité de la pierre, du mode de fabrication, n’achetez pas sans réfléchir, un objet que vous portez au sein de votre temple intérieur doit être acheté avec conscience.

Préférez un oeuf percé sur le haut pour débuter, afin de pouvoir y glisser un fil et ainsi vous éviter les paniques du début et la peur de ne pas pouvoir le récupérer (je pratique sans personnellement car je suis en confiance mais ce n’est pas toutes notre cas).

Comment débuter ? 

Prenez le temps d’entrer en contact avec votre Oeuf, il sera votre fidèle allié. Passez du temps avec lui dans vos mains, puis au niveau de votre coeur et enfin près de votre bas ventre avant d’aller explorer votre Yoni. Votre vagin n’est pas un temple dans lequel on entre sans frapper, douceur exigée.

Nettoyez votre Oeuf en l’immergeant dans de l’eau que vous avez fait bouillir en amont pendant une dizaine de minutes. Certain conseille de le faire bouillir, d’autre de le nettoyer au savon, je ne suis pas pour car cela entrave les propriétés énergétiques de la pierre.

Vous pouvez également le « nettoyer » énergetiquement avec de la sauge, du Palo Santo ou encore de l’encens. Vous pourrez aussi profiter des rayons de la Lune pour le charger.

Attachez le fil (fil dentaire non mentholé étant l’idéal) en faisant une boucle et en la passant dans le trou afin de passer l’autre coté du fil à l’intérieur et ainsi le fixer.

Si besoin et pour plus de fluidité au début, utilisez de l’huile de coco pour lubrifiant (et en plus ça sent super bon !). N’oubliez pas de vous laver correctement les mains (ne devenons pas non plus hypocondriaque étant donné que lors de relations sexuelles classiques tout se passe très naturellement) et de vous détendre avant de passer du temps avec votre Oeuf.

Mantak Chia et ses initiés conseille ensuite de créer une ambiance chaleureuse, de se créer un cocon. De pratiquer le sourire un intérieur, de respirer profondément et de se relaxer. Vous pouvez également expirer un long « Ahhh » lors de l’expiration afin d’accentuer la détente. Il est ensuite très bénéfique de procéder à l’ouverture et à la connexion au coeur à travers l’automassage de la poitrine. Dans le sens exterieur vers intérieur afin d’apaiser l’énergie, de l’intérieur vers l’extérieur afin de dynamiser l’énergie. Profitez de ce moment pour être en connexion avec vous-même.

Comment s’en servir au quotidien ?

Vous pouvez l’utiliser de façon active ou passive. Les pratiques actives se font souvent avec le fil, afin de pouvoir contracter le périnée, puis de le relâcher, d’explorer la droite puis la gauche, ou encore de faire des contractions lors de mouvements de pieds et de jambes. Vous pouvez également pratiquer quelques mouvements doux de yoga afin d’accompagner la conscience de vos sensations. Les plus expérimentées pourront également pratiquer debout en accrochant de petits poids au bout du fil et ainsi s’amuser à travailler le muscle du périnée (mais ce n’est pas le but premier).

De façon passive, vous pouvez le porter toute la journée ou simplement une partie, lors d’un cours de yoga, d’un rendez-vous important ou amoureux, etc. Le porter en journée permet de vous sentir protégée et plus en conscience de votre puissance féminine. Porter son Oeuf la nuit permet d’accueillir des sensations différentes, d’évacuer des tensions après une journée difficile ou encore d’utiliser le pouvoir du cristal sur le sommeil.

Si vous souhaitez aller plus loin dans les pratiques et rituels, je vous conseille vivement le livre de Lilou Macé et ceux de Mantak Chia.

Si tu désires t’en procurer, bénéficie de -20% lors de ta première commande sur la boutique Oeuf de Yoni grâce au code bonheuraunaturel.

***

Tu utilises l’Oeuf de Yoni ? N’hésite pas à témoigner ! 

Si tu as des questions n’hésite pas à me laisser un commentaire 🙂

***

Cet article t’a plu ? N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest :

Combattre le blues du voyage

Si tu me suis sur les réseaux sociaux, tu as certainement vu que j’étais partie en Thaïlande pendant deux semaines et demi début février. Ce voyage fut incroyable, riche en expériences et explorations… mais le retour fut tout aussi rude. J’avais déjà vécu un blues de voyage à mon retour de Bali il y a bientôt un an pendant plusieurs semaines, et cette fois-ci a été aussi compliquée.

Malgré tout, j’ai réalisé que j’ai toujours voyagé et cela a toujours été un processus de réajustement à mon retour. Je sais aussi aujourd’hui que partir à l’autre bout du monde fera partie intégrante de mon quotidien, où je partirai plusieurs semaines, plusieurs fois par an pour me former, me découvrir et vibrer sur d’autres fréquences.

J’ai donc beaucoup réfléchi sur mes mécanismes, aspirations et réalisé de nombreuses choses qui m’ont également aidé à mieux vivre cette transition émotionnelle et psychique. Je voulais donc de tes les partager à travers cet article afin que toi aussi tu puisses le vivre avec plus de douceur.

***

1. Toutes mes émotions sont des messages

Si tu te sens enfermé(e) à ton retour, est-ce un besoin de plus de liberté ? Si tu ne supportes pas ton travail, n’est ce pas le moment de changer ? Si les discussions de tes amis te pèsent, n’est-ce pas l’occasion de faire le tri et de passer ton temps en accord avec ce qui te fais vibrer ?

Chaque émotion est un message de notre âme. Lorsque nous rentrons, les prises de conscience sont nombreuses et il devient alors plus « facile » d’évoluer si nous sommes à l’écoute, car le fossé entre notre vie et nos aspirations se fait plus clair. Il ne sert à rien de culpabiliser, si les envies sont là, c’est certainement pour une raison. L’importance est alors d’avoir assez de courage et de discernement pour faire les choix qui s’offrent à nous.

2. Prendre le voyage comme une motivation

Voyager et me confronter à d’autres cultures me fait tellement de bien, que c’est devenu ma motivation secondaire (après l’épanouissement de mon âme dans mon travail) pour trouver des solutions financières et mettre en place des projets qui me permettent de payer ma prochaine escapade.

Afin d’apaiser le choc du retour, essaie de planifier ton prochain voyage, sans que ce soit une obsession mais dans la joie et avec un certain détachement. Planifie tes économies, achète le guide du voyage et commence à te projeter. L’attente avant de repartir n’en sera que plus agréable.

3. Accepter de prendre du temps pour moi

Ce qui rend le voyage si merveilleux, c’est de vivre pour soi, de se laisser porter, de se faire du bien, de flâner, de se reposer… Et si tu essayais de faire cela chez toi ? Prends quelques moments de méditation au calme, va te faire masser et dorloter, profite d’un bon bain aux bougies, va te promener dans un parc au coucher du soleil et profite de tout ce qui te procure du bien-être.

Voyager nous ramène à ce qui est essentiel, sans le brouaha mental et constant de la vie, sans les tracas inutiles de ce qui n’est pas important. Il ne tient qu’à toi de t’accorder cette façon de vivre et de percevoir le monde, sans être à l’autre bout de la planète. La personne la plus importante c’est toi, alors profites-en pour la chouchouter, sans culpabiliser !

4. Me reconnecter avec ce qui me procure de la joie

Si le voyage est si magique, c’est parce que nous sommes dans l’allégresse de la découverte et de la liberté. Alors, si tu essayais de retrouver cela ici ? À mon retour j’ai décidé d’arrêter d’aller à des rendez-vous qui ne m’intéressent pas où qui me demandent trop d’énergie pour réorganiser mon planning en fonction de mes aspirations profondes. J’ai également accepté d’annuler des soirées lorsque je me sens trop fatiguée afin d’être présente dans les moments où je me sens bien.

Qu’est-ce qui te procure de la joie ? Faire du shopping ? Manger un bon gâteau ? Aller au cinéma ? Chanter en sous-vêtements chez toi ? Alors fais-le ! Si on ne vibre pas de bonheur maintenant, alors quand ?

5. Faire des petits voyages réguliers

Afin d’apaiser les périodes de latence entre deux escapades au bout du monde, je m’accorde des journées loin de Paris ou des week-ends prolongés en Europe. Rien qu’une journée en Normandie le long de la plage me donne l’impression de déconnecter, et pourtant ce n’est pas si loin !

À toi de trouver quelles sont les choses que tu peux mettre en place pour tamponner ces moments, que cela soit un voyage intérieur lors d’une activité originale, d’un week-end yoga, d’une sortie proche de la nature ou d’une visite auprès de ta famille ou de certains amis.

6. Arriver à prendre du recul

Ce que tu as vécu dans un certain contexte, loin de tout, loin de tes peurs, de tes masques et de tes obligations ne reflète par la vie ancrée et concrète que l’on traverse au quotidien. J’essaie de prendre la distance afin de comprendre que vivre sans obligation, au fil des jours et sans attache n’est pas viable sur le long terme (en tout cas pas dans ma vision du monde) et je savoure ces moments spéciaux afin de pouvoir les retrouver une prochaine fois.

Je suis une éternelle romantique et j’ai compris à mes dépends ces dernières années que vivre dans un rêve pour fuir la réalité ne se termine jamais bien sur le long terme (non pas qu’il faille arrêter de rêver, bien au contraire !) mais tout est une question d’équilibre, encore et toujours.

Bon voyage ! 🙂

 

Cet article t’a plu ? N’hésite pas à le partager et à l’épingler sur Pinterest ! 

 

 

Quelle huile essentielle pour votre signe astrologique ?

J’entretiens une passion pour l’astrologie depuis toujours et les huiles essentielles font parties de mon quotidien depuis un long moment. Véritables trésors, j’avais envie de vous partager mes conseils afin que vous puissiez associer les facettes de votre personnalité à leurs nombreux bénéfices.

La place qu’occupait le Soleil dans le ciel lors de votre naissance indique votre signe astrologique principal. Ce dernier définit les quelques traits principaux de votre personnalité. Les autres planètes comme la Lune et l’Ascendant sont souvent également importants et peuvent être pris en compte lors de votre exploration personnelle.

Par exemple, je suis Scorpion, ascendant Capricorne et ma Lune est en Lion. Je sais que j’alterne les huiles associées en fonction de mes émotions et des expériences que je traverse. Ce sont mes supports principaux.

Les huiles essentielles sont des outils merveilleux lorsqu’il s’agit d’équilibrer la sphère émotionnelle et intellectuelle. En me basant sur les qualités et petits défauts de chaque signe, je vous livre ci-dessous mes conseils afin d’harmoniser vos énergies.

***

Bélier : 21 mars au 20 avril

Qualités : Entreprenant, intrépide, passionné, infatigable et courageux. Vous possédez un sens affirmé de qui vous êtes, plutôt leader, vous aimez la nouveauté. Vous foncez avant de réfléchir et ne vous laissez pas abattre si cela ne fonctionne pas.

Défauts : Parfois égocentrique, borné, nerveux, impatient vous pouvez manquer de persévérance. Vous avez parfois du mal à comprendre ce que ressent l’autre. Vous préférez les sprints que les marathons dans vos projets. Parfois impulsif, vous agissez avec colère lorsque vos émotions vous submergent.

Huiles essentielles : le Cyprès stimulera votre self-control, diminuera la colère, aidera à résister aux tentations, favorisera l’écoute, stimulera l’introspection et la réflexion avant l’action : une goutte dans les mains à respirer et lisser les cheveux avec.  La Menthe Poivrée calmera vos ardeurs et canalisera vos idées, elle calme également les colères, apporte du tonus et renforce le système nerveux analytique : une goutte sur la nuque ou en diffusion.

Taureau : 21 avril au 20 mai

Qualités : Stable, enraciné dans la réalité et fiable. Avec un besoin de sécurité, vous faites des choix prudents et vous vous fixez des objectifs concrets. Les finances sont importantes mais vous êtes aussi très créatif. Avec Venus comme planète maitresse vous êtes doux, romantique et sensuel, vous aimez également les plaisirs de la vie.

Défauts : Malgré votre dévouement, votre rythme lent peut parfois déstabiliser mais vous refusez qu’on vous presse. Vous pouvez être buté, matérialiste ou encore glouton, paresseux ou complaisant. Comme on dit chez vous, lentement mais sûrement.

Huiles essentielles : l’Ylang Ylang apportera la sensualité, vous aidera à recevoir les cadeaux de la vie, à déconnecter le mental et dissiper les contrariétés : en bain dilué avec du savon. Le Persil vous aidera à vous débarrasser de vos conditionnements, à passer les périodes de transition plus confortablement, à vous adapter lorsque nécessaire et à affirmer votre personnalité : en spray avant une méditation ou en diffusion.

Gémeaux : 21 mai au 20 juin

Qualités : Malin, jovial et curieux de la vie. Vous aimez être stimulé, rencontrer de nouvelles personnes et maitriser un sujet. Vous avez votre place dans les discussions et savez convaincre. Dynamique, actif et toujours dans l’action !

Défauts : Vous pouvez être trop bavard, votre capacité à vous surcharger de loisirs peut finir par vous rendre tendu. Vous changez souvent d’avis et avez du mal à maitriser vos émotions. On peut vous accuser d’être superficiel car pour vous protéger vous vous adaptez très facilement quitte à paraître insensible.

Huiles essentielles : l’Aneth vous connectera au reste du monde, à vous montrer que vous n’êtes pas seul, vous aidera à être vigilant, à apprécier les différentes expériences de votre quotidien et à planifier vos tâches dans le calme : une goutte à l’arrière de la tête et une sur le plexus solaire. Le Cumin blanc améliorera votre lucidité pour mieux vous observer, stimulera vos pensées positives ainsi que votre intuition et vous aidera à mieux vous définir : sur un mouchoir près de vous à respirer régulièrement.

Cancer : 21 juin au 22 juillet

Qualités : Profondément sensible, vous êtes également attaché au passé et avez une très bonne intuition. Vous êtes tenace et n’abandonnez jamais ceux que vous aimez, vous êtes très proche de votre famille. Doté d’une très bonne mémoire, vous êtes aussi combatif et avez besoin d’aller de l’avant.

Défauts : Vous avez besoin de sécurité émotionnelle et avez tendance à beaucoup vous protéger. Souvent sur la défensive, vous êtes très sensible et parfois possessif. Avec vos émotions explosives vous avez aussi besoin de vous retrouver seul, quitte à flirter avec la dépression.

Huiles essentielles : la Lavande vraie simplifiera vos relations, les contacts avec les autres, permet de réconforter, elle vous apaisera et vous consolera lorsque nécessaire, elle fera baisser les barrières inutiles : quelques gouttes sur le coeur. Le Jasmin éveillera votre sensualité, il révélera votre capacité à aimer le coeur ouvert, il vous donnera du tonus, de la passion, de la volonté et vous accompagnera dans le développement de vos projets : en massage ou en parfum.

Lion : 23 juillet au 22 août

Qualités : Généreux, extraverti, loyal et agréable, vous êtes parfois le centre de l’attention et aimez amuser la galerie. Confiant, gai et créatif, vous avez de la volonté. Vous avez du charisme à revendre et rêvez secrètement que cela soit reconnu. Vous aimez vivre la vie à fond.

Défauts : Sous vos apparences lumineuses, vous luttez parfois pour cacher vos faiblesses. Vous pouvez avoir tendance à trop monopoliser la scène, vouloir contrôler car vous avez peur d’être rejeté. Vous pouvez avoir du mal à admettre vos erreurs mais si vous mettez votre ego dans votre poche vous pourriez être aimé comme vous le souhaitez tant.

Huiles essentielles : le Ciste pansera vos blessures cachées, diminuera la jalousie, renforcera votre intuition et vous permettra de prendre votre place dans la maitrise de l’ego : une goutte sur chaque poignet. La Mandarine vous aidera à diminuer vos inhibitions, vous donnera envie de jouer avec la vie, à vous prendre moins au sérieux et moins ressentir le regard des autres, amènera de l’optimisme : en diffusion chez vous.

Vierge : 23 août au 22 septembre

Qualités : Vous avez l’œil pour les détails et le sens de l’efficacité. Avec une capacité de concentration rare et le sens de l’analyse, on envie même votre modestie sympathique. Patient et méticuleux, vous savez que vous n’êtes pas parfait mais vous essayez. Serviable, fiable et attirant, on peut se reposer sur vos capacités à faire un travail impeccable.

Défauts : Vous êtes dur avec les autres et vous-même. Vous pourriez confondre un idéal et ce qui est acceptable. D’un naturel anxieux pour tout, vous pouvez même flirter avec l’hypocondrie. Votre côté organisé peut aussi vous mener à être maniaque et borné.

Huiles essentielles : la Marjolaine vous aidera à prendre du recul sur les choses et intégrer de nouveaux points de vue, de vous sentir moins impliqué lorsque ce n’est pas nécessaire, à prendre des décisions avec plus de neutralité, à vous détendre et à vous déstresser : en olfaction directement au dessus du flacon lorsque nécessaire. Le Patchouli vous aidera à lâcher prise, à respecter la vitesse naturelle des évènements, à voir le sacré dans votre quotidien et diminuer les inhibitions sociales : en diffusion chez vous.

Balance : 23 septembre au 22 octobre

Qualités : raffiné, aimable, sociable et diplomate, vous recherchez la sérénité. Vous êtes charmeur mais désirez également la stabilité et le relationnel vous est indispensable. Conscient des implications de vos décisions, vous sautez rapidement aux conclusions. Vous essayez d’être objectif et apporter l’harmonie dans ce monde.

Défauts : Souvent mécontent, vous traversez des complexités émotionnelles et n’avez pas confiance en vous. Votre sensibilité peut être facilement froissée et ne supportez pas les disputes. Votre indécision peut vous mener à l’inaction et à la frustration. Votre tendance à vous comparer peut aussi vous fatiguer et vous déprimer.

Huiles essentielles : Le Géranium stimulera votre réceptivité, aidera votre énergie féminine à s’exprimer, soignera et apaisera votre mental, et vous accompagnera pour vous sentir plus digne : une goutte sur la poitrine. La Palmarosa vous calmera en cas de conflit de loyauté, vous aidera à prendre une décision, améliorera votre relation avec votre mère et vous rendra plus doux et romantique : une goutte sur le chakra du coeur.

Scorpion : 23 octobre au 22 novembre

Qualités : Vibrant, magnétique et passionné, vous aimez la maitrise de soi et visez haut. Perspicace, émotionnel et sensuel, votre intuition est très développée. Déterminé, débrouillard, et engagé vous élaborez vos plans d’attaque et n’abandonnez jamais.

Défauts : Parfois obsessionnel, jaloux, rancunier, vous êtes en proie à la dépression à cause de vos humeurs changeantes. Vous avez tendance à sombrer très profondément et à vous perdre dans vos pulsions destructrices, mais souvent vous en ressortez transformé.

Huiles essentielles : La Myrrhe vous apaisera et tranquillisera, vous aidera à glorifier et considérer la beauté de la vie, facilitera votre présence et conscience dans l’instant présent : en spray ou en diffusion avant une méditation. Le Nard de l’Himalaya vous recentra sur votre coeur, calmera vos dualités internes, vous harmonisera, augmentera votre humilité et permettra de vous enraciner tout en conservant votre connexion aux mondes spirituels : en olfaction sur un mouchoir lorsque nécessaire.

Sagittaire : 23 novembre au 21 décembre

Qualités : Esprit libre et vagabond de bonne humeur, vous aimez les discussions philosophes et un petit groupe d’amis. Optimiste, agité et indépendant, votre vie est une aventure. Vous aimez voir le monde et le comprendre. Décontracté, franc et honnête, vos savez encaisser les coups et rebondir.

Défauts : Vous êtes souvent tiraillé entre votre désir de vivre à fond et votre sagesse intérieure. Vous avez tendance à remettre à plus tard les choses, à exagérer et à vouloir imposer vos idées. Parfois maladroit, vous pouvez manquer de tact et ne pas savoir mentir pour protéger votre entourage.

Huiles essentielles : L’Immortelle vous aidera à gérer les situations compliquées, à apaiser et vivre vos émotions, et encouragera vos mouvements intérieurs : en olfaction lorsque nécessaire. Le Citron favorisera votre concentration, vous aidera à terminer le travail commencé, à prendre des décisions rapides et à couper les liens émotionnels inutiles : en diffusion ou sur un mouchoir.

Capricorne : 22 décembre au 20 janvier

Qualités : Productif, responsable et ambitieux, vous avez le regard sur vos objectifs. Patient, minutieux et économe vous savez surmonter les obstacles. Vous savez garder votre calme et vous auto discipliner. Vous êtes aussi sensuel et aimez les bonnes choses même si vous savez que l’argent ne fait pas le bonheur.

Défauts : Conservateur et parfois bourreau de travail ou à l’inverse procrastinateur, vous pouvez aussi être déprimé, pessimiste et peureux. Vous évitez de discuter vos émotions et préférez souffrir en silence. Vous prenez de la sagesse en vieillissant et apprenez à être moins rigide.

Huiles essentielles : Le Bois de rose vous permettra de vous sentir à l’aise et sûr de vous, il apaisera votre stress et vos tensions et vous permettra d’ouvrir votre coeur aux autres : en massage au niveau de la poitrine. Le Santal vous aidera à calmer votre esprit et mental, à éveiller vos sensualité, à reprendre conscience de votre corps, à accepter ce qui est et à se sentir en harmonie sur son chemin spirituel : à humer de temps en temps.

Verseau : 21 janvier au 18 février

Qualités : Altruiste, charismatique et moderne, vous aimez vous questionner. Visionnaire et humaniste, vous avez des principes nobles et généreux. Sympathique, décontracté et l’esprit ouvert, vous avez de nombreux amis et aimez aller à la rencontre des gens. Anticonformiste à l’esprit inventif, vous pouvez même être avant-gardiste.

Défauts : Votre anticonformisme peut entrainer de la rébellion, de l’entêtement et de l’immaturité. Vous pouvez sembler froid et distant par votre peur de l’intimité. Votre altruisme exacerbé peut aussi sembler faux aux yeux des autres et votre profonde sensibilité peut également vous jouer des tours.

Huiles essentielles : l’Acore roseau vous invitera à parler de vous avec sagesse, à vous libérer des conditionnements familiaux, stimulera l’écoute de l’autre et vous invitera à dire votre vérité : en diffusion. Le Clavalier de l’Inde diminuera votre stress pour vous redonner de l’énergie, vous aidera à gérer plusieurs tâches en même temps et vous apportera un soutien spirituel dans votre évolution : se frotter les mains avec 2 gouttes puis humer.

Poissons : 19 février au 20 mars

Qualités : Sympathique et réceptif, vous êtes un grand sensible. Grand, généreux et empathique vous avez une profonde intuition qui vous guide. Lorsque vous prenez des risques c’est souvent payant et sinon vous prenez les choses avec philosophie. Vous avez aussi des talents pour les arts.

Défauts : Parfois irréaliste, crédule et rêveur, vous pouvez être aussi écorché vif. Indécis et fragile vous avez tendance à être une éponge émotionnelle. Vous êtes votre pire ennemi si vos rêves ne sont pas comblés et pouvez sombrer en cherchant des issues pas toujours saines.

Huiles essentielles : Le Genévrier tonifie, revigore, rend plus actif, plus courageux, il vous permettra de prendre votre place en société et vous donnera de la volonté : prendre une goutte avec du miel. Le Quatre-épices réchauffera votre coeur, vous confèrera persévérance, vous aidera à vous respecter, à prendre conscience de ce qui est atteignable et donnera du courage pour dire la vérité : en diffusion.

***

Posologie en massage : 3 gouttes d’huile essentielle avec une cuillère à café d’huile végétale.

Posologie en diffusion : 20 gouttes d’huile essentielle pendant 30 minutes.

Créer un spray : Prélever 25 ml d’eau , et transférer dans un bol. Prélever 50 ml d’alcool, la transférer dans le bol. Mélanger. Ajouter 60 gouttes d’huile essentielle puis transférer le mélange dans un spray. Ne jamais vaporiser vers le visage de quelqu’un ou proche d’un animal.

Toujours bien se renseigner sur les contre-indications (femme enceinte, enfants, maladie, etc) et ne pas hésiter à demander conseil auprès d’une herboristerie ou d’un naturopathe. 

***

Tu as envie d’en découvrir davantage sur l’astrologie, les huiles essentielles, les cristaux, la méditation et tout ce qui touche à la spiritualité ? N’hésite pas à découvrir mon ebook My Spiritual Therapy 🙂

Tu peux également me contacter pour un accompagnement personnalisé.

 

Tu peux aussi épingler l’infographie sur Pinterest :

Découvre ton profil Ennéagramme

Qu’est ce que l’Ennéagramme ?

Il s’agit d’une méthode pour se connaître, un modèle structural aboutissant à 9 configurations différentes de la personnalité avec des traits dominants de caractère. Chacun développe des aspects négatifs et positifs. Ils agissent comme des filtres pour voir le monde qui nous entoure d’une certaine manière. Identifier son profil permet de comprendre davantage son passé, les mécanismes psychologiques et de rendre possible des prises de conscience.

Chaque profil est constitué d’une base (le nid), de deux profils voisins (aile droit et aile gauche), d’un équipement (ce dont l’oiseau a besoin pour s’envoler) et d’une quête (la voie dans laquelle s’engager l’oiseau pour se réaliser). Le nid est constitué en majeure partie par l’éducation et le cadre parental reçu lorsque nous étions plus jeunes.

Chaque personnalité a donc été construite lors de l’enfance et se relie à différentes blessures, que nous portons tous en nous, de manière plus ou moins profonde. Le désir premier des êtres humains réside dans le fait d’aimer et d’être aimé, ce qui développe par la suite certains comportements par rapport à la façon dont cet amour a été reçu ou émis lors des premières années de la vie.

Pourquoi déterminer son profil ?

Depuis que j’ai découvert l’Ennéagramme je comprends mieux certains de mes comportements et ceux des personnes qui m’entourent. Je prends du recul sur les situations, je sais que de nombreuses réactions sont dues à nos blessures fondatrices et j’essaie de m’améliorer au quotidien.

C’est un formidable outil de connaissance de soi et d’évolution lorsque l’on entame un travail d’épanouissement et de développement personnel.

Comment découvrir son profil ?

Il n’est pas simple de découvrir son profil au premier abord car les liens qu’il existe entre ces derniers sont parfois très subtils. J’ai longtemps pensé que j’étais 4, or j’ai récemment confirmé que le 2 me décrivait davantage. Les deux sont liés, il est donc facile de les confondre.

Afin de tenter une première approche, tu peux répondre à la question suivante : Que fuis-tu le plus parmi ces 9 termes ?

L’imperfection (1), La solitude (2), L’échec (3), La banalité (4), L’envahissement (5), La trahison (6), L’immobilisme (7), La faiblesse (8), Le conflit (9)

En fonction de ta réponse, voici les profils et leur recherche fondamentale :

  1. Le Perfectionniste recherche la Perfection
  2. L’Altruiste recherche l’Attention
  3. Le Battant recherche la Réussite
  4. Le Romantique recherche l’Affection
  5. L’Observateur recherche la Solitude
  6. Le Loyaliste recherche la Sécurité et la Loyauté
  7. L’Epicurien recherche le Plaisir
  8. Le Chef recherche la Force
  9. Le Médiateur recherche la Tranquillité

Lors de situation de stress ou d’expérience douloureuse, les 2, 3 et 4 réagiront à travers la Tristesse. Les 5, 6 et 7 à travers la Peur. Enfin les 8, 9 et 1 à travers la Colère.

Pas facile de découvrir son profil avec ces quelques lignes, je t’invite à lire les personnalités suivantes et comprendre avec discernement et honnêteté celle qui te correspond le plus.

***

Les différents profils

1- Le Perfectionniste

Il pense qu’il n’arrivera jamais à rien, qu’il n’est pas à la hauteur, il lui manque toujours quelque chose. Il ne reconnaît pas sa valeur, accumule les connaissances en pensant que ce n’est jamais assez. Il voit toujours les petits défauts dans les situations et ressent le besoin de respecter les codes et règles. Il peut parfois se couper de ses plaisirs et émotions ou bien les vivre de manière chaotique. Il peut également apparaître rigide et hautain car il se doit d’incarner son désir d’être parfait. Il incarne néanmoins la rigueur, l’honnêteté et le travail bien fait. Il est digne de confiance, consciencieux, ordonné et efficace, éthique et intègre.

Sa blessure fondatrice : il a manqué de compliments et ses parents avaient la critique facile, il traduit que pour être aimé, il faut être parfait. Il a construit l’idée que s’il montre ses défauts il sera jugé et ne sera pas considéré.

Ses mécanismes : Son nid en 1 peut le rendre rigide et frustré, l’évolution est donc de trouver la souplesse. Son aile en 2 peut lui donne envie de trouver un amour parfait, or il doit se concentrer sur un amour construit. Son aile en 9 peut le faire alterner entre harmonie parfaite avec son entourage et repliement sur soi, l’idée est donc de surfer entre un équilibre réalisable et une détente face à ses attentes. Avec sa quête en 4 il peut perdre le contrôle de ses émotions dans les moments de difficultés, il est donc conseillé de travailler sur la fluidité et l’acceptation de ces dernières. Enfin avec un équipement en 7, cela peut le rendre agité, précipité, avec un humour caustique, il peut devenir boulimique et entretenir des relations superficielles. L’idée sera ici de prendre le temps de se faire plaisir, dans la joie et la tolérance sans se culpabiliser.

Les techniques adaptées à son développement personnel : techniques cognitives et comportementales, analyse transactionnelle et PNL.

Comment l’aborder ? Evitez la critique ou la comparaison, encouragez-le, pointez le doigt sur ses comportements avec humour et négociez avec lui avec des objectifs d’évolution.

2- L’Altruiste

Être indispensable et en relation est important à ses yeux, compter pour ses proches le rassure et lui donne le sentiment d’exister. Il sait exactement ce qui est bon pour l’autre mais a tendance à s’oublier ainsi que ses besoins. Il est doué pour nouer des contacts et attirent de nombreux partenariats. Il est prévenant mais se vexe si on ne reconnaît pas ce qu’il accomplit. Il aime attirer l’attention pour se sentir relié et aime que les autres devinent ce qui peut lui faire plaisir. Le mot « aimer » est pour lui une de ses valeurs fondatrices.

Sa blessure fondatrice : Souvent dans ce cas la mère est fusionnelle et le père peu présent. L’enfant développe une capacité à apporter de la joie à son entourage et intègre dans ses valeurs que pour être aimé il faut recevoir de l’attention et s’occuper des autres. La peur de l’abandon est forte mais les mécanismes de refoulement lui permet d’aller au contact des autres malgré tout.

Ses mécanismes : Son nid en 2 peut le mettre dans une position d’amour dépendant, avec un sentiment d’exister à travers le regard de l’autre, or il doit développer l’amour désintéressé. Son aile en 3 lui confère un activisme pour aider les autres au dépend de ses besoins, il doit apprendre à faire pour soi et ne pas se négliger. Son autre aile en 1 peut rigidifier ses comportements et son stress par crainte de ne pas être à la hauteur, il doit laisser les autres se responsabiliser. Son équipement en 4 peut accentuer sa peur de l’abandon et le rendre dépressif, il devra donc sortir de la dépendance affective et accepter que l’autre ne peut combler son manque. Enfin sa quête en 8 peut l’enfermer dans la rancune, en pensant davantage à ses besoins il apprendra à moins attendre en retour.

Les techniques adaptées à son développement personnel : la psychothérapie et l’introspection afin d’identifier ses mécanismes d’abandon et de lui faire atteindre l’autonomie.

Comment l’aborder ? Reconnaissez ce qu’il réalise pour vous, n’hésitez pas à le remercier, lui demander de l’aide et à l’encourager à prendre soin de lui.

3- Le Battant

Lorsqu’il est actif tout va bien, le travail et l’action lui permettent de se sentir récompensé et en forme. Il a besoin d’obtenir des résultats, il aime enchainer les projets et ralenti difficilement. Il possède un moral fort, optimiste et trouve toujours des solutions aux problèmes. Parler de lui le perturbe, il préfère qu’on lui offre un remède plutôt qu’une problématique à élucider. Il améliore en permanence ses comportements en fonction de ses buts. Il fait confiance aux gens qui tiennent leurs engagements. Il se définit par ses actions et non sa personnalité.

Sa blessure fondatrice : Enfant il était récompensé pour ses actes, ses parents abordaient peu les aspects émotionnels, il était valorisé par ce qu’il faisait. Il en a donc traduit que pour être aimé il faut réussir, même s’il aimerait être aimé pour lui-même.

Ses mécanismes : Son nid en 3 le place dans un activisme perpétuel et sans relâche, il serait donc bon de faire des choses sans but précis, simplement pour le plaisir. Son aile en 2 accroit le sentiment de dualité et de reconnaissance, ce qui peut intensifier le stress et l’amertume. L’évolution permettra de lier des partenariats plutôt que des compétitions. Son aile en 4 peut entrainer une angoisse de l’échec, il sera bon de se servir de ses émotions pour identifier ses besoins. Son équipement en 6 peut le faire douter de son action, qu’il devra transformer en confiance en soi et les autres. Enfin sa quête en 9 peut l’entrainer dans la passivité et le découragement s’il ne voit pas de résultat, il lui faudra harmoniser ses actions en accord avec ses valeurs.

Les techniques adaptées à son développement personnel : Les thérapies afin de comprendre qu’il peut être aimé pour e qu’il est et non ce qu’il fait, ainsi qu’une meilleure connaissance et gestion des émotions.

Comment l’aborder ? Proposez des activités, ne le critiquez pas si ce n’est pas constructif mais accompagnez-le vers une prise de conscience de ses émotions.

4- Le Romantique

Le Romantique est un rêveur, il se sent profondément différent, il redoute la relation et se demande si elle va durer. Il a peur de montrer son vrai visage par peur d’être abandonné. Il est torturé entre l’envie de créer un lien et de fuir. Il alterne les tristesses profondes et les joies intenses. Son sentiment de différence l’entraine vers la créativité, la recherche de l’esthétique et l’originalité. Il ressent très bien les émotions des autres, pour lui ressentir c’est se sentir vivant. Il est très émotionnel, un peu artiste allant jusqu’au tragico-romantique. Cela peut s’exprimer vers l’extérieur mais également rester très intériorisé.

Sa blessure fondatrice : Le manque de reconnaissance au niveau de l’être, de son identité profonde, de son unicité. Souvenant provenant d’une enfance heureuse puis d’une rupture brutale. Souvent lié à un manque de reconnaissance ou communication de l’un des parents.

Ses mécanismes : Avec une base en 4, il idéalise ses relations, dramatise souvent et se retrouve souvent blessé, il sera donc important de faire la distinction entre l’imaginaire et le réel. Son aile en 3 peut l’entrainer à l’inhibition de ses émotions, la nonchalance et aux excès afin de se retirer des paradis imaginaires. Il sera important de développer son désir d’agir grâce à ses savoir faire. Son aile en 5 peut l’entrainer dans un retrait et un ressassement de pensées négatives, qu’il sera important de transformer en pensées positives. Son équipement en 1 accentue l’autocritique et la dévalorisation, qu’il faudra transformer en relativisant. Sa quête en 2 peut entrainer un sentiment que personne ne le comprend et ne pourra l’aider. Intégrer les besoins des autres permettra de créer de nouveaux liens et d’évoluer vers une écoute profonde et harmonieuse.

Les techniques adaptées à son développement personnel : La thérapie, la PNL ou encore l’EMDR, afin de pardonner le manque d’affection vécu dans l’enfance et se rendre compte de sa valeur, sans se comparer sans cesse aux autres.

Comment l’aborder ? Ne pas banaliser ce qu’il ressent, prendre en compte ses émotions, le valoriser dans sa créativité et l’encourager à travailler sur ses émotions.

5- L’Observateur

Son territoire équivaut à son intimité, il aime écouter et observer tout en gardant une certaine distance. Il aime comprendre les situations, les concepts, les idées… Il adore accumuler des connaissances afin de se sentir protégé. Il a une personnalité indépendante et partage peu ses émotions, il sait également se dissocier des situations émotionnellement trop chargées. Il met du temps à se dévoiler et a besoin d’être apprivoisé. Il peut paraître lent mais est capable de beaucoup de patiente et de conviction pour obtenir les informations qu’il convoite.

Sa blessure fondatrice : Elle provient d’un manque d’intimité physique ou psychologique, il se rappelle avoir été envahi par une situation ou un comportement inconfortable. Ses parents s’intéressaient à lui pour savoir ce qu’il avait en tête.

Ses mécanismes : Son nid en 5 lui confère un repli sur soi afin de ne pas être envahi, qu’il peut transformer en paix intérieur s’il se confie doucement à des personnes de confiance à son rythme. Son aile en 4 l’entraine dans un retrait afin de ne pas vivre ses émotions qu’il pourrait simplement transforme en intelligence du cœur. Son aile en 6 peut entrainer une méfiance vis à vis des autres qu’il peut utiliser pour renforcer l’esprit de groupe. Son équipement en 8 peut lui conférer une intolérance vis à vis des idées extérieures, or il pourrait apprendre à partager ses idées tout en restant ouvert. Enfin sa quête du 7 peut lui conférer une facilité à créer des liens utiles mais peu profonds qu’il pourrait transformer en véritable outil de sociabilité.

Les techniques adaptées à son développement personnel : Les activités physiques afin de relier sa tête et son corps/cœur ainsi que les situations qui lui permettront d’exprimer ses émotions et pensées.

Comment l’aborder ? Ne le forcez pas à parler de ses émotions, laissez-lui du temps, gagnez sa confiance, décodez son langage non verbal et valorisez ses connaissances.

6- Le Loyaliste

Il a un grand besoin de repères afin de savoir s’il peut faire confiance et de s’avoir s’il peut s’engager dans une relation sans problème. Il observe les personnes et situations afin de savoir s’il est en sécurité. Il est loyal et fonce lorsqu’il sait ce qu’on attend de lui. Il cherche l’intégration du groupe pour se sentir en sécurité. Il a de grandes difficultés à faire des choix, il structure tout à l’avance pour éviter les surprises. Il aura tendance à culpabiliser lorsqu’il ne se sent pas en phase avec une personne ou qu’il ne comble pas ses attentes.

Sa blessure fondatrice : Un des parents était absent, rigide ou s’exprimait peu. Le manque de reconnaissance a également pu créer un manque identitaire. Il a également pu expérimenter une grande trahison qui laisse place au doute constant.

Ses mécanismes : Son nid en 6 lui confère un doute constant sur ses relations et expériences à vivre qu’il doit transformer en confiance. Son aile en 5 peut entrainer une tendance aux pensées négatives, à toujours projeter le pire, qu’il faut alors transformer en optimisme. Son aile en 7 peut développer une agitation, dispersion, épuisement et panique qu’il faudra transformer en légèreté grâce à un relationnel de confiance. Son équipement en 9 entraine une peur du confit et inhibition qui peut être modifié en diplomatie et détente. Enfin avec sa quête en 3 il peut se retrouver dans un activisme sans but. Il faudra poser des objectifs qui ont du sens et ajouter du plaisir dans ses actions.

Les techniques adaptées à son développement personnel : Un cadre thérapeutique avec des règles et une sécurité, lui permettront de rapidement comprendre ses mécanismes et ainsi de les faire évoluer. Il peut être intéressant de travailler sur la colère, le pardon, la tendresse ainsi que d’apprendre à gérer son stress.

Comment l’aborder ? Il a besoin d’être rassuré très régulièrement et de lui exprimer ce que l’on pense, de lui faire confiance et de lui donner un cadre structuré.

7- L’Epicurien

Comme son nom l’indique, il adore profiter de la vie, être dans le mouvement. Il aime créer des réseaux pour circuler librement, et choisir ses activités en fonction de ses envies, sans contrainte. Il peut paraitre superficiel mais fuit l’ennui et la souffrance, il a du mal à vivre l’instant présent et se projette beaucoup dans le futur. Il trouve souvent des alternatives pour s’échapper de situations qui ne lui conviennent pas. En amitié il peut avoir du mal à gérer les malheurs des autres car il rationnalise la souffrance pour ne pas entrer en contact avec ses propres émotions.

Sa blessure fondatrice : Ses parents ne l’ont pas protégé de certains malheurs et a perçu la détresse de son entourage comme trop difficile à supporter. Il a alors déployé une stratégie d’évitement par le jeu et s’est coupé de la peur.

Ses mécanismes : Son nid en 7 lui confère une stratégie de fuite en avant, toujours en mouvement, qu’il sera nécessaire de stopper pour faire face à ses émotions. Son aile en 8 le pousse à une provocation agressive afin de tourner l’autre en dérision, il faudra alors apprendre à s’affirmer sans provoquer. Son aile en 6 entraîne des sentiments de rancœur qu’il pourra transformer en attention en prenant en compte les sentiments des autres. Son équipement en 5 le pousse dans une course au savoir intellectuelle, qu’il sera pertinent de transformer en introspection, davantage tourné vers lui-même. Enfin sa quête du 1 le pousse à l’autocritique, à la peur de ne pas y arriver et au découragement. Si cette critique devient positive elle lui permettra d’évoluer rapidement vers ses envies.

Les techniques adaptées à son développement personnel : Des thérapies corporelles afin de reprendre contact avec ses émotions et ressentis. Faire un travail sur les blessures qui ne lui appartiennent pas sera également profitable.

Comment l’aborder ? L’accompagner dans de nouvelles aventures, ne pas attendre de soutien émotionnel de sa part mais plutôt de bons moments passés en sa compagnie.

8- Le Chef

Il admet peu les plaintes, les peurs et la tristesse. Pour lui il faut se contrôler, se prendre en charge et protéger les plus faibles. Il accorde beaucoup d’importance à la justice. Il aime les personnes énergiques et affirmées, afin de savoir à qui il a à faire. Pour lui la vie est un combat. Il aime diriger les autres et leur dire quoi faire. Il aime aider et dit rarement non pour ne pas montrer sa faiblesse. Il possède une grande énergie mais peut se sentir débordé et s’épuiser à la longue.

Sa blessure fondatrice : Un manque de tendresse, de consolation, de sécurité et d’attention a déployé en lui un moyen de défense psychique : le déni. Un des parent ou les deux ont pu être absent ou peu communiquant ce qui a développé en lui le reniement de son enfant intérieur pour avoir sa part d’attention.

Ses mécanismes : Son nid en 8 lui confère un contrôle permanent sur ses émotions et relationnel ce qui le rend combattif mais également destructeur. Il sera important d’accepter la différence des autres et intégrer une maitrise de soi. Son aile en 9 peut entrainer une violence et un non respect envers soi-même qu’il faudra transformer en écouter sereine. Son aile en 7 peut déclencher une hyperactivité et fuite en avant qu’il pourra transformer en capacités relationnelles de mobilité. Son équipement en 2 entraine un déni de ses besoins qu’il faudra apaiser en équilibrant ce qu’il donne et reçoit. Enfin sa quête en 5 peut donner vie à un caractère entêté et un repli sur soi qu’il sera intelligent de faire évoluer en compréhension constructive.

Les techniques adaptées à son développement personnel : La thérapie sera adaptée lorsqu’il sera prêt, ce qui peut se faire attendre… L’inviter à exprimer sa colère à travers le sport ou la créativité peut être d’une grande aide.

Comment l’aborder ? Le solliciter pour son soutien et sa solidité, ne pas le brusquer sur son comportement, l’aborder en douceur et l’encourager à se reposer, penser davantage à lui.

9- Le Médiateur

L’harmonie et la paix le guident, il donne une aime tranquille et n’aime pas prendre position. Il ne connaît pas bien ses besoins et les connaître l’obligerait à s’affirmer, ce qu’il redoute. Il aime agir sans avoir trop de pression, dans un cadre clair et précis. Il ressent les émotions des autres ce qui peut parfois le perturber et a du mal à dire « non ». Il se met rarement en colère et perçoit les qualités et défauts de chacun dans les situations. Lui mettre la pression peut le figer sur place. Sa colère refoulée lui donne le caractère de quelqu’un de toujours aimable et serviable.

Sa blessure fondatrice : L’enfant n’a pas pu exprimer ses besoins afin d’éviter les conflits. Il a appris à cacher son avis pour ne pas perturber la tranquillité. Il a alors mis en place un mécanisme de clivage lui permettant de toujours voir le bon côté des choses.

Ses mécanismes : Son nid en 9 le pousse à ne pas exprimer ses besoins, il devra apprendre à se positionner afin de trouver la paix intérieure. Son aile en 1 le fait se dévaloriser très facilement, or cette aile peut également l’aider à prendre position pour avancer. Son aile en 8 le force à conserver un équilibre tendu dans son environnement qu’il pourra transformer de façon harmonieuse en s’affirmant. Son équipement en 3 l’éloigne de ses besoins et le pousse dans des activités pour ne pas exploser ou dire ce qu’il pense. Enfin sa quête en 6 le fait douter de sa colère et de ses émotions. Il peut utiliser ses indications et ressentis afin de savoir ce qui est bon pour lui et prendre position.

Les techniques adaptées à son développement personnel : Dissocier ce qui vient de lui et ce qui appartient aux autres, comprendre que se positionner ne veut pas dire s’opposer et travailler sur sa colère refoulée.

Comment l’aborder ? Ne pas lui mettre la pression ou le forcer à faire un choix. Echanger dans la tranquillité et la douceur. L’inviter à exprimer ses envies et besoins.

 

Pour aller plus loin, je t’invite à découvrir ce livre sur lequel je me suis basée.

Cet article t’a plu ? N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest !

 

12 huiles essentielles pour retrouver joie et bonheur

Depuis très longtemps j’utilise les huiles essentielles comme de véritables alliées dans mon quotidien. En plus de soigner mes petits bobos et d’accompagner la guérison des maladies, je m’en sers énormément pour équilibrer et apaiser mes émotions. Je te développerai plusieurs facettes et bénéfices de l’aromathérapie au sein de différentes thématiques lors de prochains articles.

Aujourd’hui je voulais te lister celles qui agissent principalement pour redonner joie, optimisme et engouement afin de développer davantage le bonheur dans ta vie. Je pense que cette période du mois de janvier s’y prête complètement car il n’est pas toujours simple de se motiver pendant le froid d’hiver et de traverser les quelques coups de blues qui se dressent sur notre parcours.

***

Si tu as besoin de retrouver les petits plaisirs de la vie et d’apprécier le confort d’un bon livre sous un plaid avec une tisane chaude pour te réchauffer le coeur : la Cannelle, en diffusion dans la maison.

Si tu as besoin d’être moins sérieux et de retrouver ton âme d’enfant afin de réenchanter ton quotidien : tremper un cure dent dans de l’huile essentielle de Davana puis dans un verre d’eau à boire.

Si tu te sens déprimé et/ou crevé, que tu n’as plus d’énergie et que tu as besoin d’un bon coup de fouet : Epinette noire en diffusion dans la maison ou en massage sur les surrénales avec de l’huile végétale.

Si tu restes avec les autres pour te sentir moins seul mais que tu ne te sens pas vraiment à ta place, avec beaucoup de tristesse en toi :  le Galanga en spray avant de te coucher et au réveil le matin.

Si tu n’as pas ou plus de passion, que tu ne sais pas pourquoi tu te lèves chaque matin et que tu as besoin de retrouver ce qui t’anime : le Jasmin, en massage du dos et de la plantes des pieds à la sortie du bain ou de la douche et/ou en spray matin et soir.

Si tu as des difficultés à créer et maintenir des relations sociales, que cela te rend mal à l’aise ou triste et que tu as besoin de retrouver de l’apaisement et de la légèreté : la Lavande Vraie en massage sur le chakra du coeur et/ou en diffusion dans la maison.

Si tu as une vision pessimiste de la vie, que tu as baissé les bras et que tu te plains de temps en temps et que cela t’isole du reste de ton entourage : le Lemongrass en massage sur le plexus solaire et/ou en diffusion par capillarité (bâtons de bois ou petite pierre) sur la table de nuit.

Si ton perfectionnisme te rend trop rigide, que tu as du mal à lâcher prise sur les plaisirs de la vie et que tu as besoin de retrouver ton enfant intérieur : Limette en spray matin et soir.

Si tu es trop dur avec toi même et que tu te plies aux règles de ton entourage, que tu as besoin de retrouver ton originalité et de vivre selon tes envies : Patchouli en diffusion dans la maison et avant une méditation ou séance de yoga.

Si tu as du mal avec le toucher, le contact des autres, que tu n’es pas très câlin avec tes proches et que tu as besoin de retrouver ce contact de corps à corps : Santal en spray matin et soir et/ou en massage par son/sa chéri(e) le soir au coucher.

Si ta pudeur t’empêche de te lâcher et de vivre selon tes envies, que tu aimerais retrouver ta sensualité : la Vanille à porter en parfum et/ou en spray le matin et soir et/ou en diffusion dans la maison.

Si tu préfères travailler dur, penser aux dépenses et rentrées d’argent plutôt que de t’autoriser à rire, vivre avec tes amis et profiter de moments de relâchement : l’Ylang Ylang dans le bain (mélangé en amont avec du savon), en massage sur le coeur et en diffusion lorsque nécéssaire.

***

Posologie en massage : 3 gouttes d’huile essentielle avec une cuillère à café d’huile végétale.

Posologie en diffusion : 20 gouttes d’huile essentielle pendant 30 minutes.

Créer un spray : Prélever 25 ml d’eau , et transférer dans un bol. Prélever 50 ml d’alcool, la transférer dans le bol. Mélanger. Ajouter 60 gouttes d’huile essentielle puis transférer le mélange dans un spray. Ne jamais vaporiser vers le visage de quelqu’un ou proche d’un animal.

***

J’espère que cet article t’a plu, n’hésite pas à le partager 🙂

Pour aller plus loin découvre ma page d’accompagnement holistique ainsi que mes ebooks.

Nous aborderons également l’aromathérapie lors des prochains stages d’été !

 

20 choses que j’ai apprises en 2017

L’heure est au bilan en cette fin d’année et j’avais envie de partager avec toi mes prises de conscience, mes apprentissages et mes expériences de 2017.

L’occasion de faire le point ensemble, de me rendre compte du chemin parcouru et de laisser une trace digitale de cette étape supplémentaire. Ce blog est ma façon de grandir avec toi et je sais que nous traversons tous les mêmes réussites et difficultés au fil du temps, peut-être te retrouveras-tu également dans ces leçons de vie.

***

1. S’éloigner n’est pas synonyme d’abandon

Lors de ma retraite dans un centre bouddhiste, j’ai pris conscience de mon besoin constant de me sentir connectée aux autres pour ne pas me sentir abandonnée. Je me demandais si mes proches pensaient à moi et je me sentais démunie face au manque de réseau. Les premières heures ont été très dures, j’ai appelé mon compagnon le premier soir, pas certaine de pouvoir rester. Et puis, lorsque j’ai accepté de lâcher prise, j’ai commencé à apprécier le silence, la solitude et l’introspection qu’il était possible de faire lorsque l’on s’éloigne. Nous n’avons pas besoin d’être constamment sur notre téléphone à rappeler aux autres que nous sommes là, prendre du temps pour soi est tout aussi important et recharger nos batteries nous permettent d’être présent pour l’autre avec davantage de joie.

2. La colère est une grande alliée pour grandir

Lorsque quelque chose m’irrite et que je me mets en colère, j’ai appris à prendre rapidement du recul afin d’analyser la situation. La plupart du temps, la raison de ma colère se trouve en moi. Soit parce que la personne me montre une facette de moi-même que j’arrive pas à développer, soit car elle me rappelle un choix que j’ai fait et que je n’assume pas ou encore qu’elle appuie sur un aspect de ma personnalité dont je suis consciente mais que je ne peux pas contrôler. Ces prises de conscience me permettent d’évoluer bien plus vite qu’un travail en thérapie. Comprendre que la colère (et la tristesse) sont des messagers est une riche opportunité pour grandir en conscience et travailler sur soi. 

3. Suivre les signes mène à des choses incroyables

Ces quelques mois j’ai appris à lâcher prise sur mes croyances et mécanismes de fonctionnement afin de suivre davantage mon intuition. Grâce à cela, j’ai rencontré des personnes incroyables et des portes se sont ouvertes. Je me suis inscrite dans mon école de yoga sans trop comprendre pourquoi puis j’ai commencé à percevoir le travail que cela me permettait sur mon corps et mon enracinement. J’ai également choisi d’écrire des ebooks sur la Lune, sans savoir pourquoi j’en ressentais le besoin, et cela m’a mené vers des projets incroyables. Ton âme sait ce qui est bon pour toi, il te suffit de l’écouter… sans te laisser dominer par ton filou d’ego.

4. Sortir de sa zone de confort mène à de grandes choses

Cette année j’ai osé ouvrir une chaine Youtube alors que je ne supportais pas me voir en vidéo. Après une première étape difficile, je m’y suis habituée et je suis heureuse aujourd’hui de pouvoir utiliser ce support même si je préfère l’écriture. J’ai aussi commencé à organiser des ateliers avec une amie et cela m’a donné la confiance nécéssaire pour comprendre que j’en étais capable. Grâce à cela j’organise aujourd’hui des ateliers tous les mois et cela me comble de bonheur. La véritable joie réside dans le fait d’accéder à des opportunités qui nous rendent heureux lorsque l’on se force un petit peu au départ. Ne pense pas que tu ne peux pas, car une fois cette croyance dépassée, rien ne pourra t’arrêter.

5. S’alimenter ne doit pas être un combat

Je n’ai jamais autant perdu de poids que depuis ces derniers mois, grâce à une alimentation équilibrée et sans frustration. J’ai appris à remplacer le mauvais pas le meilleur, à m’arrêter lorsque je n’ai plus faim et ne pas culpabiliser lorsque j’ai envie de me faire plaisir. Pourtant je ne suis pas une grande sportive et je craque toujours sur le gâteau au chocolat au restaurant. Dans cet équilibre, l’alimentation n’est plus un problème et il devient alors plus simple de me nourrir en conscience. Lorsque tu seras en paix avec ce qui se trouve dans ton assiette, tu seras en paix dans ton corps et ton coeur. 

6. L’argent est une énergie qui circule

J’ai toujours été dépensière depuis le lycée, sans vraiment compter, pour me retrouver à la fin du mois dans le rouge à culpabiliser et demander de l’aide à mes parents. En devenant indépendante et en me lançant dans mes projets, j’ai appris à laisser l’argent circuler. Je ne me pose plus de questions lorsque je m’inscris à une formation car je travaille assez dur à côté pour être en accord avec moi-même sur ma possibilité de me la payer. J’ai également stoppé les achats inutiles pour me concentrer sur les choses qui me nourrissent intellectuellement et spirituellement. Comprendre que l’argent est une possibilité et non un besoin change la donne, et c’est une réelle libération. 

7. Savoir ralentir est primordial

Par notre nature cyclique, nous les femmes n’avons pas la même énergie selon les périodes dans le mois. Or nous avons tendance à toujours vouloir être dans l’action, moi la première, sans prendre le temps de l’introspection et du repos. Cette phase de retrait doit être intégrée pour ne pas en subir les conséquences. Lorsque je tire trop sur la corde et que je n’écoute pas assez mes besoins, mon corps m’envoie des signaux par des douleurs (souvent dans le dos) ou une maladie. Être à l’écoute de soi permet de vivre en harmonie et en bonne santé. Apprendre à rester chez soi et se reposer permet de se revitaliser en quelques heures. 

8. Accepter l’aide des autres n’est pas une faiblesse

De par ma nature et mon métier, je suis souvent à l’écoute des autres et la première à vouloir conseiller ou guider. Tellement que j’en viens à oublier que moi aussi je peux avoir besoin de me confier et de me sentir épaulée. J’ai compris durant ces derniers mois que de montrer mes faiblesses et demander de l’aide à mes proches leur permettaient de jouer un rôle de soutien et de m’accompagner par leur présence ou leurs mots. Si tu ne montres jamais que tu es en souffrance et que tu gardes le sourire quoiqu’il arrive, tes amis ne sauront pas lorsque tu as besoin d’eux, tu pourras alors te sentir seule et le cercle vicieux ne sera pas brisé. 

9. Le corps possède une mémoire

Le syndrome que j’ai vécu il y a maintenant deux ans a été une épreuve intense pour moi. D’abord vécu comme une punition, j’ai traversé les différentes phases de la guérison pour en ressortir transformée. Je suis aujourd’hui remplie de gratitude pour ce qui m’est arrivé car cela m’a mené jusqu’à toi aujourd’hui. Mais mon corps lui, n’a pas encore pardonné. Et je le perçois lors de mes cours de yoga, lorsque les tensions sont présentes, que l’épaule s’ouvre difficilement et que la hanche fait barrage. Comprends que lorsque tu vis quelque chose, les empreintes physiques et énergétiques peuvent rester plus longtemps, il est important que tu l’acceptes et que tu continues le processus de guérison avec bienveillance envers toi-même.

10. Conseiller n’est pas imposer

J’ai longtemps pensé que ma vision était la meilleure, que lorsque je conseillais une amie elle devait suivre mes conseils et que si elle ne le faisait pas ce n’était pas respectueux envers moi. J’avais tord. Nous n’avons pas les mêmes blessures et croyances. Lorsque j’ai commencé à conseiller et écouter, à poser des questions, sans vouloir imposer mon point de vue, les discussions et partages sont devenus bien plus productifs et parfois transformateurs. Personne ne détient la vérité, lorsque tu es humble et bienveillant, tu peux apporter bien plus de sagesse et de changements que tu ne le penses.

11. Les réseaux sociaux sont à double tranchant

Ah la magie des réseaux sociaux, un joyeux paradoxe. Ils sont merveilleux pour toutes les rencontres que cela m’a apporté, les ateliers que j’ai pu développé et les ebooks que j’ai pu partager. Mais ils sont aussi la source de comparaison et de difficultés. Je me retrouve souvent à me penser moins bien, moins efficace, moins jolie, moins lumineuse, mois sage ou moins mature que ce que je peux lire. Pourtant, c’est aussi ce qui me fait évoluer au quotidien, grâce à certaines prises de conscience. L’important est donc de garder une certaine distance, de comprendre qu’au delà du perçu, les zones d’ombres existent en nous toutes et nous avons tous des merveilleux enseignements à apporter aux autres par nos différences.

12. S’accepter et s’affirmer inspire les autres

Je suis passée de la fêtarde cynique et introvertie, à la blogueuse en développement personnel et bien-être. Au début, j’étais craintive de savoir ce que penserais les autres. Ma mère me répétait « ne part pas trop loin dans tes trucs perchés ça peut faire peur ». Et pourtant, c’est en affirmant qui je suis et en osant m’exprimer sur ma nouvelle façon de voir le monde, que d’anciennes amies sont venues me parler, reprendre contact, car elles se sentaient inspirées par ce changement auquel elles aspirent également. Tu ne seras jamais à part si tu oses vivre ta vérité, tu trouveras toujours des gens bienveillants sur ta route et les personnes qui quittent ton chemin ne doivent pas te blesser. Tu trouveras ton bonheur dans l’authenticité.

13. Être introvertie n’est pas une tare

J’ai souvent culpabilisé de ne pas être celle qui fait des câlins à tout le monde, qui ne se lâche pas en soirée, qui est toujours un petit peu en retrait ou dans l’observation. Ces derniers mois m’ont permis de comprendre que cette retenue me permettait une écoute profonde de moi-même et des autres. J’ai compris que je n’avais pas à me forcer ou à faire semblant. Et que les personnes extraverties dont je sais m’entourer m’apportent la lumière et la joie dont j’ai besoin à leur façon. Nous n’avons pas tous les mêmes personnalités et c’est tant mieux. Chacun peut apporter du bonheur à l’autre grâce à ses différences et ses qualités. 

14. Réinventer son travail est source de bonheur

Quelle joie de gagner de quoi vivre en faisant ce que l’on aime et en suivant son propre rythme. Je peux travailler de chez moi, avec mes chats, en pyjama et adapter mon rythme selon mes besoins. Je peux organiser des stages et ateliers qui m’enrichissent bien plus personnellement que financièrement. Et je peux transmettre et partager mes passions tout en essayant de trouver des compromis financiers pour le faire. Bien sûr j’ai encore des aides, pas d’enfant ni de maison à payer. Mais définir ta façon de travailler et réinventer ton métier est la plus grande source de bonheur. Il te suffit de dépasser tes croyances liées à l’argent et ouvrir ton coeur à toutes les possibilités. 

15. Trouver l’équilibre entre la dispersion et l’immobilisme est impératif

J’ai tendance à toujours vouloir être dans l’action, à créer, créer, créer. Penser que c’est le seul moyen d’être productive et de justifier mon mode de vie. Parfois, mon cerveau s’emballe tellement que je n’arrive plus à dormir. À l’inverse, certaines personnes ne savent tellement pas par quel bout commencer ou manque de confiance en elle, qu’elles préfèrent rester dans l’attente que cela se manifeste. L’équilibre se trouve entre ces deux modes de fonctionnement. Pour être en harmonie, nous avons besoin d’alterner la création et le repos, l’action et l’introspection, le partage et la solitude. 

16. Pas besoin d’être parfait pour aider les autres

J’ai longtemps douté de ma capacité à accompagner les autres car je ne suis pas parfaite. J’ai encore des blessures, des faiblesses, des choses à corriger, des croyances à supprimer… Mais au fond, les psychologues sont-ils tous équilibrés ? Les médecins sont-ils tous en bonne santé ? Les nutritionnistes ont-ils tous une alimentation parfaite ? Je ne crois pas. Ce ne sont pas nos perfections qui nous permettent de comprendre l’autre mais bien l’inverse. Nos expériences et notre soif de grandir font de nous les meilleurs amis, conseillers et thérapeutes du monde. 

17. Evoluer spirituellement prend du temps

Lorsque les portes de la « spiritualité » se sont ouvertes à moi, j’étais la première à acheter de nombreux oracles, cristaux, livres, à dévorer les vidéos, à me rendre aux conférences, à participer à des ateliers… Si bien qu’un moment j’en ai eu le tournis. Ralentir le rythme m’a permis de prendre de la distance, de laisser mon intuition me montrer la voie de ce qui me convient le mieux et de sélectionner les chemins que je souhaites emprunter. Tu ne peux pas tout intégrer en l’espace de quelques mois. La spiritualité se vit à travers les expériences et les années. Accepter que le chemin est sans fin et prend du temps est capital pour ton développement. Sans oublier de bien rester ancrée sur Terre, bien évidemment…

18. La gratitude rend la vie plus belle

Depuis que je remercie chaque matin et chaque soir mes petits anges gardiens (ou l’univers comme tu préfères) pour tout ce que je vis et possède au quotidien, ma vie est encore plus belle. Je pense que cela opère un véritable changement dans notre mode de pensée et par effet boule de neige (et loi de l’attraction), de merveilleuses choses se présentent à nous. Cela n’est plus à prouver, même les scientifiques l’ont démontré, la gratitude augmente fortement le degré de bien-être. N’oublie pas de remercier chaque jour pour tout ce que tu traverses, les belles choses, comme les plus difficiles, qui t’offrent l’opportunité de grandir chaque jour.

19. Le véritable amour est un ancrage

Mon homme est plutôt cartésien, il travaille dans l’informatique et aime comprendre les choses de façon rationnelle. Forcément lorsque je lui parle de purification énergétique, des cartes Oracles ou encore des synchronicités que je vis au quotidien, il est parfois dubitatif (mais jamais dans le rejet). Parfois je m’en plains, et pourtant je me suis rendue compte qu’il m’apportait un véritable ancrage. Grâce à lui, j’apprends à poser des limites dans mes expériences, à garder du temps pour moi (et pour nous) et à conserver mes capacités de discernement face aux expériences spirituelles que je peux vivre au quotidien. L’autre est une formidable porte vers nous-même si nous apprenons à l’accepter et à l’intégrer dans nos modes de fonctionnement.

20. Le bonheur est une question de perception

Quelle est la différence entre une chanson que l’on aime au début et une chanson que l’on déteste après l’avoir écouté 50 fois ? Notre propre perception. Notre regard sur le monde définit notre degré de bonheur. Lorsque je décide que ma journée sera merveilleuse, elle l’est 90% du temps. Et lorsque je me lève du mauvais pied et que j’affirme que cette journée sera difficile, c’est le cas également… Lorsque l’on comprend que notre bien-être ne doit pas se fixer sur les événements extérieurs mais doit venir de notre propre vision, nous prenons la responsabilité de notre propre bonheur. Et même si ce n’est pas toujours simple, nous réalisons que cette paix intérieure est à notre portée si nous le souhaitons !

 

Cet article t’a plu ? N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest :

28 jours pour vivre mon cycle en harmonie

Comme l’indique le mot « cycle », notre rythme biologique, endocrinien et hormonal est régulé de façon épisodique qu’il est important de comprendre. Intégrer en conscience ton cycle personnel te permet de déculpabiliser et de t’autoriser à vivre différemment. Ton corps traverse des épisodes de nettoyage, d’énergie créatrice ou encore d’introspection auxquels il est important de t’adapter.

Tu ne vis pas de la même manière en été et en hiver n’est-ce pas ? Et bien c’est la même chose pour ton cycle menstruel. Tu ne peux pas demander à ton corps d’être hyper actif pendant tes règles et tu auras du mal à méditer et ne rien faire pendant ta phase ovulatoire. La meilleure façon de tirer partie de ce processus en toi sera donc de comprendre ces phénomènes afin de pouvoir t’y adapter avec justesse.

La merveilleuse Miranda Gray, créatrice de la bénédiction de l’utérus et de nombreux livres dédiés au cycle féminin, a défini 4 archétypes que nous incarnons lors de notre cycle : la Sorcière, la Vierge, la Mère et l’Enchanteresse. 

Découvre ci-dessous les activités et adaptations que tu peux mettre en place dans ton quotidien en fonction de ces différentes énergies que tu rencontres de manière cyclique.

***

Adapter ton rythme de vie en fonction de ton cycle :

Phase contemplative – La Sorcière

Jour 1 : Méditer, te reposer et lâcher prise

Jour 2 : Être fidèle à toi même et lâcher les valises émotionnelles

Jour 3 : Découvrir tes priorités et abandonner les non-obligations

Jour 4 : Relâcher tes attentes et découvrir tes résistances

Jour 5 : Prendre du recul sur tes difficultés et apprécier tes réussites

Jour 6 : Prendre le temps de se recentrer et de définir tes objectifs

Phase dynamique – La Vierge

Jour 7 : Utiliser ton énergie pour reprendre les projets en cours

Jour 8 : Planifier tes semaines à venir et organiser ton emploi du temps

Jour 9 : Démarrer des projets et apprendre quelque chose de nouveau

Jour 10 : Créer des occasions d’être fière de toi et de te mettre en avant

Jour 11 : Pratiquer les affirmations positives et te concentrer sur ce que tu aimes

Jour 12 : S’excuser et faire ton mea culpa si nécéssaire

Jour 13 : Nourrir tes projets et établir un climat agréable dans ton travail

Phase Expressive – La Mère

Jour 14 : Rêver en grand et nourrir ton feu créatif

Jour 15 : Apprendre à te valoriser et échanger pour obtenir des opinions extérieurs

Jour 16 : Pratiquer la gratitude dans tous les domaines de ta vie

Jour 17 : Faire face aux conflits et apporter de l’équilibre

Jour 18 : Développer ton réseau et créer de nouveaux liens

Jour 19 : Demander l’aide des autres pour avancer dans tes projets

Jour 20 : Organiser la semaine à venir et te libérer du temps de repos

Phase Créative – L’Enchanteresse

Jour 21 : Libérer ta créativité à travers le dessin, la peinture, le chant, etc.

Jour 22 : Créer une atmosphère propice pour te connecter à ton intuition

Jour 23 : Faire des petites tâches précises ou administratives

Jour 24 : T’aménager du temps libre et prioriser les choses que tu as à faire

Jour 25 : Ralentir le rythme et prendre soin de toi

Jour 26 : Faire de la place physiquement et émotionnellement pour te sentir bien

Jour 27 : Ecouter tes besoins et être bienveillante envers toi-même

Jour 28 : Retrouver ton début de cycle et te reposer

***

Ce planning se base sur 28 jours, moyenne d’un cycle mais n’hésite pas à l’adapter à ton propre rythme.

Pour t’accompagner lors de la phase sorcière en douceur, découvre notre programme Le temps des Lunes.

***

Cet article t’a plu ? N’hésite pas à épingler l’infographie !