Portrait de naturopathe #7

Ce mois-ci j’ai le bonheur de vous présenter mon amie Marion Mourrin dans ce nouveau portrait de naturopathe. Nous nous sommes rencontrées lors d’une consultation il y a quelques temps et nous nous sommes découvert de nombreux points communs. En plus d’être passionnée par l’énergétique, c’est une personne très solaire et toujours optimiste. Je vous laisse la découvrir ! 


Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je suis Marion Mourrin, j’ai 32 ans et je suis naturopathe à Ledru-Rollin, à Paris depuis plus de 2 ans maintenant. Je m’intéresse beaucoup à la bioénergie et à l’aromathérapie. Après mon bac, j’ai fait une école de commerce, cela m’a amené à faire de la communication et du marketing, puis j’ai travaillé sur un projet de réduction des pesticides. Ensuite je me suis formée à la naturopathie à l’Institut Supérieur de Naturopathie (ISUPNAT).

Pourquoi être devenue naturopathe ? 

J’avais besoin de sens dans mon travail au quotidien, et cela passait par le soin des autres et le respect de la nature, deux valeurs fondamentales pour moi. J’ai le sentiment d’être utile et d’utiliser au mieux mon potentiel au service du mieux-être et de la guérison. Je suis sensible à la douleur et c’est important pour moi de faire en sorte d’aider mes patients à aller mieux tout en leur faisant prendre conscience des mécanismes qui ont amené les déséquilibres.

Qu’est ce qui te motive à te lever le matin ? 

J’aime savoir que j’aime ce que je fais, et ça m’apporte beaucoup, au niveau humain essentiellement, et même à un niveau plus élevé, j’ai l’impression d’être à ma place, que j’ai fait tout ce chemin pour être naturopathe, malgré les écueils parfois, et je suis fière de là où ça m’a mené et de ce que je suis en train de construire ! Je fais de belles rencontres et chaque jour je suis nourrie par ce sentiment de joie et de contentement !

Qu’est ce qui te passionne le plus dans la médecine naturelle ? 

L’approche énergétique m’a toujours fascinée, j’ai eu le sentiment assez tôt que la vie avait un sens beaucoup plus profond que ce que la télé veut bien nous montrer par exemple. Pour moi, travailler avec les énergies subtiles via les huiles essentielles, avoir une approche alimentaire axée sur la vitalité que les aliments peuvent nous apporter est essentiel. Mon approche est très holistique, et je travaille beaucoup sur les chakras. Je suis persuadée que nous sommes beaucoup plus qu’un corps.

Quel serait ton conseil principal pour être en bonne santé ? 

Mon crédo est « Prendre soin de Soi », et cela n’a l’air de rien mais cela implique de nombreuses dimensions : est-ce que je me traite comme la personne la plus importante ? Il ne s’agit pas de jouer dans l’égo mais véritablement de s’apporter ce dont on a besoin pour mieux être qui l’on veut être et aller dans la direction que l’on choisit. Est-ce que je m’autorise à être tel(le) que je suis tout en sachant que je souhaite évoluer sur une démarche de santé ? S’aimer soi-même, est un point clé dans le processus de guérison. Une fois qu’on s’accepte tel(le) que l’on est, que l’on sait ce que l’on veut et que l’on accorde les pensées, les paroles et les actes, alors on peut enclencher un processus puissant, et cela peut aller très vite pour peu que l’on utilise les techniques qui nous conviennent !

Quelle est ta recette préférée ? 

Je suis fan de mon tapen’algues !!! C’est une recette à base de tapenade, d’algues et d’avocat, c’est hyper riche en vitamines, minéraux, et acides gras essentiels. En plus c’est raw et c’est rapide ! Je l’ai servi à des amis qui ne sont pas du tout adeptes des algues ni de la cuisine naturelle et ils ont aimé ! Je trouve que cette recette mérite d’être partagée parce qu’elle est saine, fraîche, facile et rapide. Pour moi, prendre soin de soi c’est aussi ne pas se prendre la tête !!!

  • 1 barquette de dulse (algue rouge)
  • 20 à 30 olives noires Kalamata
  • 1/2 avocat
  • 1 gousse d’ail
  • 1 petit oignon rouge

Rincer la dulse dans 3 bains d’eau froide pour les dessaler. Pour chaque bain, bien remuer l’eau. Gouter pour s’assurer que les algues ne sont plus salées. Egoutter, puis mettre dans le mixeur. Ajouter l’ail, l’oignon haché grossièrement, l’avocat et les olives. Mixer, c’est prêt !

Quel est le super aliment que tu consommes et que tu conseillerais ? 

J’aime beaucoup le pollen frais de ciste, c’est vraiment une panacée ! Au quotidien je le prends avec une banane écrasée au petit-déjeuner. Cela me permet d’être en forme tout au long de l’année, car c’est très riche en vitamines B : pour le système nerveux et l’humeur, en minéraux pour être dynamique et surtout c’est très riche en ferments lactiques, les fameux probiotiques et prébiotiques, qui régulent la flore intestinale.

Si tu pouvais partir vivre dans un autre pays, lequel et pourquoi ? 

J’ai déjà vécu dans plusieurs pays et j’ai vraiment un coup de cœur pour l’Amérique du Sud ! Je reviens de Colombie et j’ai beaucoup aimé ! Je me sens chez moi, j’aime beaucoup la générosité et l’affection que les gens peuvent se témoigner, c’est très touchant je trouve, et ça rapproche forcément !

Quels sont tes futurs projets ? 

Je suis en train de me former à la psycho-bio acupressure (PBA), une technique de libération des blocages émotionnels basée sur la pression de points d’acupuncture. Les résultats que je peux obtenir sont déjà impressionnants !
Je travaille aussi sur un projet d’ateliers, de week-ends et de séjours autour de la naturopathie, de la conscience et du bien-être.

Une citation qui te représente ? 

« Heureux les fêlés car ils laissent passer la lumière ! » J’ai un côté qui a besoin de se lâcher, et je trouve qu’on est souvent dans la retenue ou le jugement, alors que c’est tellement mieux d’être soi-même, c’est là qu’on attire les choses qui nous correspondent vraiment et qu’on vit à 100% !

Un petit secret sur toi à partager

Je suis assez contemplative au quotidien, avant on me reprochait d’être paresseuse, mais maintenant que je prends le temps et que je fais ce que j’aime, on me dit que je suis beaucoup plus sereine et épanouie, et je le trouve aussi !

Laisser un commentaire