10 façons de prendre soin de son ventre

Depuis toute petite j’ai toujours souffert de maux de ventre, je passais mon temps à l’infirmerie, j’étais toujours pliée en deux après le déjeuner et je ne vous parle même pas des pics de stress. Au fil des années j’ai découvert certaines causes, j’ai creusé davantage, j’ai amélioré mon hygiène de vie, changé ma façon de m’alimenter et ai reçu quelques précieux conseils. Je partage donc dans cet article mes 10 commandements pour prendre soin de votre bidon, même si bien évidement cela s’applique en premier pour moi et cela n’est pas universel, peut-être que cela vous donnera quelques pistes pour aller bien vous aussi ! 

1- J’évite les fruits pendant les repas

Lorsque les intestins sont capricieux, c’est une règle d’or en naturopathie, consommer les fruits en dehors des repas au minimum une heure avant ou après. Seule exception pour l’ananas qui peut être assimilé plus facilement. On évite donc aussi le jus de fruits pendant un repas…

2- Je mange peu du gluten ou je sélectionne les bonnes céréales

J’en parlais dans un ancien article, j’évite au maximum le gluten. Le blé utilisé aujourd’hui dans la plupart des aliments (pain, gâteaux, etc) est de très mauvaise qualité et peut créer des intolérances. J’essaye donc au maximum de consommer d’autres céréales lorsque c’est possible ou de manger de bons produits bio et sains.

3- Je fais des cures de probiotiques

Surtout si vous avez un passif avec les antibiotiques (cystites, maladies chroniques, etc), il faut absolument reconstituer votre flore intestinale. Sachez que c’est presque 80% de votre système immunitaire, alors imaginez si il est endommagé par tous ces médicaments à répétition !

4-Je ne consomme plus de lait de vache (bio ou non)

J’en avais déjà parlé dans un article, le lactose et surtout celui de vache n’est pas fait pour être digéré par un corps humain. Si vous n’avez pas de souci tant mieux, mais mon petit ventre capricieux se porte beaucoup mieux depuis que je lui évite du travail inutile.

5- J’évite les plats préparés et les sucreries chimiques

Car oui les mauvaises graisses, les additifs, les sucres raffinés, tout ce que l’on trouve dans les plats préparés est un vrai poison pour les ventres fragiles. Parfois on a pas le choix, pas de souci, mais moins on en mange et mieux on se porte ! Pour les sucreries c’est pareil, je préfère un bon carré de chocolat bio et noir plutôt qu’un kinder bueno rempli de mauvaises calories vides.

6- Je me détends

Chez moi les maux de ventre sont (très) souvent liés au stress, même inconscient, la nervosité, la tristesse, l’anxiété… bref le remède miracle est donc de respirer (avec le ventre), de méditer, de prendre un bon bain… bref de se détendre et vous verrez cela ira tout de suite bien mieux.

7- Je fais de l’exercice

Je n’ai pas été performante ces derniers mois à cause de mon souci de santé, mais je sais que faire du yoga régulièrement, de l’aquabike, de la natation… tout cela m’aidait grandement à avoir un bon métabolisme digestif et en plus cela contribue à avoir un bon moral !

8- Je sais quels aliments éviter

Au fil des années j’ai appris que mon ventre n’était pas fan de trop d’épices ou d’alcool (estomac), ni de trop de choux (brocoli, chou-fleur, etc), haricots verts, pois chiches… toutes ces choses qui peuvent ballonner, surtout si le stress est dans les parages.

9- J’essaye d’avoir un bon transit

Pas question de se retenir quand l’appel des toilettes se fait sentir, pas question non plus d’abuser de laxatifs de pharmacie pour débloquer la situation. L’idéal est de consommer des pruneaux (en jus ou sec) lorsque nécéssaire et à l’inverse du riz ou de la banane. Dernière astuce, surelever les pieds aux toilettes grâce à un petit carton, vous verrez ça aide beaucoup ! (merci maman pour l’astuce)

10- J’ai toujours mes petits remèdes à portée de main 

Le bicarbonate de soude pour l’estomac, l’huile essentielle d’estragon pour les intestins et le charbon végétal actif en poudre pour les ballonnements. Ce sont des essentiels que j’essaye de ne jamais quitter afin de pouvoir m’apaiser lorsque je traverse une phase difficile.

J’espère que cela vous aidera vous aussi et n’hésitez pas à partager également vos expériences 🙂

Cet article t’a aidé ? N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest ! 

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply Ophélie 18 novembre 2016 at 20 h 58 min

    Super article ! Merci pour tous ces conseils

    • Reply Bonheur au naturel 22 novembre 2016 at 19 h 28 min

      Merci à toi Ophélie 🙂

  • Reply MadameBeige 23 novembre 2016 at 22 h 43 min

    Merci pour ces conseils, depuis quelques temps j’ai des gros maux de ventre après chaque repas, je soupçonne fortement le gluten que je vais petit à petit éviter au maximum dans mon alimentation, en espérant que tout rentre dans l’ordre !
    des bisous,
    MadameBeige

  • Reply Maud 17 décembre 2016 at 14 h 41 min

    Chouette article avec des conseils simples et efficaces 🙂 en tout cas c’est toujours un plaisir de te lire ! 🙂

  • Reply Leïla 26 janvier 2017 at 9 h 22 min

    Coucou 🙂 Article qui tombe à pic car en ce moment j’ai systématiquement mal à l’estomac après les repas, la journée ou même la nuit…
    Peux tu m’indiquer comment tu utilises le bicarbonate de soude pour l’estomac et l’HE d’estragon pour les intestins s’il te plait ? 🙂
    Gros bisous !!!

    • Reply Bonheur au naturel 8 février 2017 at 11 h 01 min

      Coucou Leila,
      Une cuillère de bicarbonate dans l’eau pour l’estomac et l’HE d’estragon soit 2 gouttes en oral sur du miel ou comprimé neutre et/ou en massage sur le ventre avec une huile végétale 🙂
      Belle journée !

    Leave a Reply