Mes choix et ma formation en naturopathie

Vous êtes nombreuses (oui pour le moment ce n’est que des demoiselles) à me demander des renseignements sur ma formation en naturopathie. J’ai donc pensé qu’un petit article serait intéressant afin de vous donner un max d’informations. Je le compléterai plus tard car je ne commence que ma formation le 10 septembre et j’aurai surement plus de choses à dire les mois suivants.

Capture d’écran 2016-08-18 à 19.29.18

Pourquoi ai-je décidé de devenir naturopathe ? 

J’ai toujours été sensible au bien-être, à l’environnement et au bonheur des gens qui m’entourent. Fille d’une maman déjà très orientée bio et alimentation saine, j’ai commencé à suivre ses pas lorsque je suis tombée malade en novembre 2015. Sans vraiment savoir pourquoi, on m’a diagnostiqué un syndrome de Parsonage et Turner, ce dernier atteint le nerf du grand dentelé et crée une semi-paralysie ainsi qu’un décollement de l’omoplate. Je ne rentre pas dans les détails mais suite à cela j’ai été arrêté 2 mois complets et je suis en mi-temps thérapeutique depuis plus de 6 mois et je fais de la kinésithérapie 2 fois par semaine. Depuis petite je me plaignais aussi beaucoup de mon ventre et de diverses douleurs. De plus je ne me suis jamais vraiment sentie à ma place depuis mon insertion dans le monde de la communication. C’est suite à cela que je me suis remise en question, j’ai eu le temps de réfléchir à ce que je souhaitais vraiment faire de ma vie et si je me voyais être Social media manager toute ma vie…

Comment ai-je choisi mon école ? 

Lorsque l’idée a commencé à germer dans ma tête, j’ai lu des témoignages sur internet et je me suis rendue compte que les 2 écoles principales les plus reconnues sur Paris étaient le Cenatho et Isupnat. Je suis allée au salon Zen, j’ai rencontré des intervenants et étudiants sur les 2 stands et j’ai eu un premier bon feeling pour le Cenatho. J’ai tout de même voulu assister aux 2 portes ouvertes (je vous le conseille) et mon souhait s’est confirmé. Je ne saurai l’expliquer mais j’aime vraiment l’approche holistique du Cenatho et ses petites différences. De plus le paiement est plus arrangeant pour moi contrairement à Isupnat. Dans tous les cas, suivez votre coeur et vous ne pourrez jamais vous tromper.

Quels sont les critères pour devenir naturopathe ? 

Pour mon école, il faut avoir 23 ans révolus (un minimum de maturité est importante) ainsi que le Bac au minimum (ou une équivalence d’études validant le niveau IV ). Ensuite il faut envoyer une lettre de motivation développant notamment un projet professionnel et les raisons de notre souhait d’intégrer la formation. Au delà de cela, les profils sont très variés, pas forcement médicaux (prenez mon exemple), de nombreuses personnes se réorientent et c’est ce qui fait la force des différentes promotions et personnes qui évoluent ensemble.

Quels sont les matières qui sont enseignées ? 

La plus grosse partie sont les cours d’anatomie/physiologie, biologie et pathologies (300h niveau infirmier… il va falloir bosser !). Nous avons également des cours d’analyses biologiques, hygiène vitale, psychologie, iridologie, hydrologie, nutrition, techniques manuelles, phytologie, aromathologie, etc. Le but de l’école est de balayer beaucoup de sujets afin de nous préparer à être de bons naturopathes mais également de nous intéresser à de nombreux sujets, que nous pourrons développer si nous le souhaitons par la suite.

Comment faire si je ne peux pas arrêter de travailler en parallèle ? 

C’est mon cas, je ne peux pas sortir 10 000€ de mon chapeau. Je ne suis pas scandalisée face à ce prix car c’est un engagement personnel qui demande un investissement total, les professeurs sont de qualités et cela permet également de filtrer les demandes qui pourraient être irréfléchies. L’école propose donc une formation intensive en semaine ou en week-ends, que j’ai choisie de faire.

Je vais donc continuer de travailler pendant 3 ans sans que cela n’impacte mon quotidien professionnel (si ce n’est que mon temps libre sera énormément pris par les cours et les révisions) avant d’être diplômée et de pouvoir envisager de m’installer à mon compte ou de me lancer dans diverses aventures. Il faut juste être bien conscient(e) que 2 week-ends par mois seront passés sur les bancs de l’école et que le reste du temps libre sera très largement occupé par des lectures, exercices et révisions… ce n’est pas impossible mais il faut s’accrocher !

La profession est-elle reconnue ? 

La naturopathie est répertoriée comme « médecine non conventionnelle » par les autorités européennes, et comme « médecine traditionnelle » par l’O.M.S., aux côtés des médecines chinoises et ayurvédiques. Le CENATHO est membre de la « Fédération Française de Naturopathie » (FENAHMAN) depuis sa création. Cette fédération est aujourd’hui membre de l’U.E.N. (Union Européenne de Naturopathie) qui assure la liaison avec les instances législatives et parlementaires européennes. Le praticien de santé naturopathe ne procède à aucun acte médical (diagnostic ou traitement de maladies). La naturopathie n’est pas un « acte médical ». Les meilleurs rapports de complémentarité s’installent entre médecins, paramédicaux et naturopathes, présages de la « médecine intégrée » qui existe déjà en Grande Bretagne, Allemagne, Suisse, Australie, Chine, Inde, USA, Nouvelle Zélande, Canada anglais…

Suis-je contente de ma formation ? (ajout le 7/04/2017)

Je suis ravie de mon choix, bien sûr je ne suis pas passionnée par tous les cours au même niveau mais je trouve que la plupart des profs sont tops, passionnés et ont cette petite affinité avec les notions subtiles que je recherchais. Nous sommes assez nombreux mais ce n’est pas gênant et nous sommes séparés en deux groupes pour les TP. Concernant la difficulté c’est certain, il y a beaucoup à savoir… Nous verrons ce que donnent nos premiers oraux en juillet et les partiels en septembre ! 

J’espère que cela vous éclaire un petit peu plus, n’hésitez pas si besoin 🙂

Et Anne-Claire Meret a également fait un article à ce sujet que je trouve génial pour répondre à vos questions également !

Cet article t’a été utile ? N’hésite pas à l’épingler sur Pinterest ! 

11 comments

  1. Sarha says:

    Bonjour,
    Après instagram me voici ici, non je ne t’harcèle absolument pas 😉
    Je viens de terminer de lire ton article qui est très intéressant pour moi; depuis une semaine je cherche des formations dans les domaines qui me sont chers dont l’aroma-phyto-hydrolathérapie. Seulement voilà je n’ai absolument pas trouver tous ce dont tu nous parle dans ton post (cenatho notamment). Je suis tombée sur des organisations qui proposent des formations délivrant un certificat, des modules, quelques jours de stages, pour un certains nombres de deniers. Ma question est; est ce que les deux structures dont tu parles sont exclusives pour la naturopathie? Est ce que tu sais si une formation en aromathérapie peut être valorisée ou si c’est seulement pour de la culture personnelle ? Ta réponse va certainement faire émerger d’autres questions, je m’arrête donc là. Merci en tout cas pour cet article et au vue du nombre d’onglets ouverts sur ma page web, je risque de trainer sur ton blog encore un petit moment 😉

    • Bonheur au naturel says:

      Hello Sarah, nous avons des cours en phyto et aromathérapie au Cenatho mais ce n’est pas le coeur de la formation. Pour cela tu peux éventuellement faire quelques modules avec des écoles ou formations à distance. Concernant la valorisation je pense que c’est toujours bien mais pour moi il est important de comprendre au globale la naturopathie et la physiologie avant de pouvoir conseiller les gens 🙂 N’hésite pas à aller sur des salons et rencontrer des praticiens cela pourra peut-être t’aider ! Bisous 🙂

      • Sarha says:

        Merci pour ta réponse qui engendre une crainte, la crainte de passer pour une imposteur si au vue de mon budget je me contente que de modules ou formation à quelques 1000 ou 2000 euros à quelques mois à domicile par rapport à des personnes comme toi qui s’investisse autant financièrement que logistiquement (Paris)… :-s

  2. Sandra says:

    Bonjour et merci beaucoup pour cet article très intéressant! Sais-tu si on peut sauter les 300h de cours infirmier si on est deja Infirmière diplomée d’Etat ?
    Du coup si j’ai bien compris tu vas continuer de travailler à temps plein et aller en cours un week end par mois + étudier chez toi sur tes temps libres ?
    Je te souhaite beaucoup de courage mais l’important c’est de faire ce qui nous passionne alors je pense que tu as fait un très bon choix !

    • Bonheur au naturel says:

      Hello oui c’est ça, bosser à côté et étudier le week-end. Si tu es infirmière oui il y a des dispenses de cours que tu peux demander en amont 😉

  3. Mélissa says:

    Bonjour,
    Merci de partager ton expérience avec nous^^ J’hésite aussi à me reconvertir mais je prends le temps de mûrir mon projet. Le hic pour moi c’est que certes je ne peux pas m’arrêter de travailler et qu’en plus, je travaille du mardi au samedi inclus. La formule week-end fonctionne t-elle sur le dimanche/lundi par exemple? (cela m’étonnerait car le lundi n’est pas un jour de week-end, mais pour moi si hélas!)
    La formation intensive n’étant pas du tout envisageable pour moi je me pose beaucoup de questions sur la faisabilité de mon projet. J’avoue qu’une formation longue me conviendrait davantage 🙁

    • Bonheur au naturel says:

      Bonjour, malheureusement la plupart des cours ont lieu le samedi et dimanche effectivement :/ Essaye de voir si d’autres solutions s’offrent à toi ou si tu peux changer ton rythme de travail. Belle journée 🙂

  4. Karine says:

    Coucou, merci pour ton article j’hésite également entre isupnat et cenatho. Cependant, ce qui me freine est le coût de la formation. Comment la financer ?

    • Bonheur au naturel says:

      Hello Karine, très peu d’aides de financement sont accordées. Moi j’ai choisi la formation week-end pour pouvoir continuer à travailler en parallèle et je mets de côté tous les mois 🙂 Bon courage !

  5. Sandra says:

    Bonjour! je t’avais déjà laissé un commentaire sur cet article. J’ai continué de me renseigner sur le sujet et je pense de plus en plus à réaliser la formation intensive en 16mois (j’ai bientôt 27 ans, dans la vie active en tant qu’infirmière depuis trois ans, en couple depuis plusieurs années, je ne me vois pas étudier sur une période de 2 à 3 ans…). J’aurais aimé savoir si tu avais eu des retours d’expérience/témoignages par des étudiants ayant effectués cette formation intensive. Merci beaucoup pour toutes les informations transmises sur ton blog/sur instagram et bonne continuation dans ta formation 🙂 ! Sandra

    • Bonheur au naturel says:

      Hello Sandra, je ne connais pas d’élèves ayant fait la formation en intensif, le mieux est de te rendre sur les salons et les portes ouvertes pour te faire ton opinion 🙂 Bises !

Laisser un commentaire