Faut-il fuir le gluten ?

En ce moment vous ne pouvez pas être passé(e) à côté de la mode du « sans gluten ». En retard par rapport à certains autres pays, la France entre peu à peu dans cette frénésie du « gluten-free », « vegan », « lactose-free », etc. Mais est-ce un effet de mode ou un vrai mode d’alimentation à adopter ? Pas facile de s’y retrouver.

2016-05-11-12-05-16Au temps de nos ancêtres, ces derniers se nourrissaient exclusivement de cueillette et de chasse. Puis il à 5 000 ans, l’agriculture et l’élevage sont arrivés et ont modifiés nos manières de nous nourrir, de plus nous sommes devenus de plus en plus sédentaires.

C’est alors que l’homme a découvert les céréales et les produits laitiers. Or notre corps n’a pas tellement évolué depuis nos ancêtres, et les enzymes présents dans notre corps ont souvent du mal à digérer ces céréales que nous ingérons de plus en plus, souvent en quantité bien trop importante !

Avec l’arrivée de l’alimentation industrielle, les molécules ont également évolué. Le blé par exemple possédait 14 chromosomes et en possède aujourd’hui 42… Imaginez la transformation radicale. Cela crée davantage de difficulté aux enzymes présentes dans nos intestins pour digérer ces nouveaux aliments.

Lorsque l’on parle de gluten, il s’agit la plupart du temps en majorité du blé. Sauf pour les personnes vraiment allergiques ou intolérantes au gluten (dépistage par prise de sang), supprimer ou rationner le blé est souvent déjà une grande révolution.

Les signes qui peuvent alerter concernant une mauvaise digestion du gluten : flatulences, constipation, fatigue, dépression, nervosité, éruptions dermiques, sueurs.

Certaines personnes n’auront jamais de souci, digèrent très bien au quotidien et n’ont pas à se poser la question. Quoique essayez tout de même de ne pas manger de gluten le midi… vous verrez que le coup de barre après le déjeuner sera beaucoup plus facile à encaisser 😉

Pour savoir si vous êtes concerné(e), faites le test ! Supprimez dans un premier temps le blé pendant un mois et voyez comment vous vous sentez. Mieux ? Cela risque d’être le cas pour beaucoup d’entre-vous…

Poussez l’expérience plus loin et supprimez toutes les céréales à base de gluten : blé, kamut, épautre, orge, avoine, seigle. Si là également vous ressentez une différence c’est certainement que le gluten n’est pas votre ami.

Voici les céréales sans gluten à privilégier : riz (semi-complet pour éviter la constipation), maïs, millet, quinoa, sarrasin, etc. Certaines personnes ne tolèrent vraiment aucune céréale, dans ce cas là vous pouvez également faire le test de toutes les supprimer mais cela reste plus rare.

Si vous êtes vraiment sensible aux céréales, le meilleur régime pour vous est celui de nos ancêtres les chasseurs-cueilleurs : protéines animales (oeuf, poisson, viande maigre), légumes, fruits et graines ; en évitant au maximum les céréales et les laitages.

Pour conclure, je rappelle que tout est encore une question d’équilibre. A titre personnel j’évite le gluten la plupart du temps mais je ne m’empêcherai pas de vivre pour autant. Si j’ai envie de me faire un plat de pâtes dans un restaurant italien ou de manger un peu de pain parfois, alors je le fais. Le tout est de connaitre son corps et de savoir ce qui est bon pour soi !

P.S: Non le gluten ne fait pas grossir, il n’est pas question de régime ou de poids mais d’assimilation des aliments et de santé. 

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Margaux 11 mai 2016 at 14 h 06 min

    Salut Aurore :). Ton article est très intéressant. Justement j’ai complètement arrêté le gluten et le lait de vache depuis mon rendez-vous chez ma naturopathe il y a 2 semaines. Cette dernière (qui est aussi kinésiologue) a détecté chez moi un certain nombre d’intolérances (notamment le gluten et le lait de vache). Bref, je me sens super en forme depuis. J’ai plus d’énergie surtout, je suis moins déprimée et je digère mieux.

  • Reply Cockeo&co 12 mai 2016 at 9 h 46 min

    Coucou ! Article intéressant, j’ai écrit moi meme un article sur le gluten où j’explique la différence entre allergie, intolérance et sensibilité. Et je conseille pas d’arrêter le gluten sans s’être assuré avec son medecin que ce n’est pas une maladie cœliaque sinon c’est impossible de la diagnostiquer après exclusion du gluten. Bisous

  • Reply 10 façons de prendre soin de son ventre - Bonheur au naturel 7 avril 2017 at 9 h 56 min

    […] parlais dans un ancien article, j’évite au maximum le gluten. Le blé utilisé aujourd’hui dans la plupart des […]

  • Leave a Reply